Gagnoa : le film du saccage et du pillage du commissariat du 2ème arrondissement

Des armes et des tenues emportées, la situation toujours tendue
14/10/2017
Gagnoa : le film du saccage et du pillage du commissariat du 2ème arrondissement
La tension reste tendue entre les forces de sécurité et les transporteurs, qui manifestent à Gagnoa

Les manifestations orchestrées par les chauffeurs de taxis de Gagnoa pour exiger la libération de l'un des leurs écroué à la maison d'arrêt et de correction de Gagnoa suite à un accident intentionnel commis sur un agent des impôts ont pris un tournant décisif ce vendredi 13 octobre 2017 avec des actes de vandalisme.

 

Après leurs mobilisations au rond point de la ville, les manifestants ont d'abord interdit la circulation des véhicules avant de se livrer à des actes de vandalisme sur des passants. Ces mauvaises manières qui se déportaient dans le quartier des affaires de la ville ont contraint les forces de l'ordre à user de gaz lacrymogènes.

L'un des policiers, dans la manœuvre de son arme de dotation, s'est blessé aux doigts. Il est évacué au Chr de Gagnoa. Aux dernières nouvelles, il est hors de danger. Pendant ce temps sur le terrain, ces collègues parviennent à dégager les révoltés de leur position initiales. Ces derniers vont se replier au quartier Dioulabougou où ils mènent un bras de fer avec les hommes en tenue.

Après moult tractations, ils prennent le dessous jusqu'à s'emparer du commissariat de 2e arrondissement qu'ils pillent et saccagent à souhait.

Des armes sont emportées ainsi que des tenues des policiers. La tension reste toujours vive dans la ville de Gagnoa, notamment dans certaines zones où l'ambiance demeure électrique.


Venance Kokora, Correspondant régional

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome