Pour mettre fin à leur exil : Des pro-Gbagbo exigent « un audit des élections de 2010 »


Exilé au Ghana depuis la crise post-électorale avec plusieurs autres proches de l’ancien président Laurent Gbagbo, l’ex-ministre Emile Guiriéoulou a posé les conditions nécessaires à un retour en Côte d’Ivoire de ces exilés.

Ancien ministre de l’Intérieur de Laurent Gbagbo, Emile Guiriéoulou a posé les conditions nécessaires à un retour d’exil des proches de l’ancien président ivoirien installés au Ghana dont il fait partie.

Président de la Coordination des Ivoiriens exilés au Ghana, M. Guiriéoulou a exigé « un audit des élections de 2010 ». « La situation que nous vivons résulte d’un contentieux électoral. Donc, pour comprendre ce qui s’est passé et aller à une réconciliation vraie, nous voulons un audit sans incidence sur les institutions de la République », a-t-il fait savoir dans des propos relayés depuis le Ghana par Le Quotidien d’Abidjan.

En outre, le président de la Coordination des exilés a pointé du doigt l’existence des mandats d’arrêt contre les cadres de l’ancien régime. « On est fatigué de rester ici. Mais, on ne peut pas rentrer au pays pour être emprisonné et condamné à 20 ans comme Hubert Oulaye », a-t-il ajouté.

Abraham KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte