Affrontements entre soldats à Bouaké: L'Etat-major des armées fait des précisions


DR

L'Etat-major des armées, à travers un communiqué signé de son chef, le Général de corps d’armée Sékou Touré, a dressé le bilan des affrontements survenus entre soldats rivaux à Bouaké ces derniers jours et ayant entrainé la destruction des locaux du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) de la ville.

‘’Suite aux évènements survenus le vendredi 05 janvier dernier, un groupe de militaires de certaines casernes de Bouaké s’en est pris au cantonnement du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) situé dans le quartier Sokoura dans la nuit du mardi 09 janvier 2018 (…) Le calme est revenu dans les casernes. Les populations sont invitées par conséquent à vaquer librement à leurs occupations’’, note un communiqué parvenu à Linfodrome. Le bilan de ces affrontements, indique le communiqué, fait état d’un blessé léger pris en charge par les services de santé ; deux véhicules incendiés et un autre endommagé ; des locaux du CCDO mis à feu.

Sans évoquer les raisons qui ont entrainé ces affrontements, le chef d'Etat-major se contente loconiquement de dire que ‘’le procureur de la ville de Bouaké et la Gendarmerie nationale ont procédé au constat d’usage en vue d’approfondir les enquêtes en cours afin de mieux situer les responsabilités’’. Une altercation entre des éléments du Bataillon d'artillerie sol-sol (BASS) à Bouaké et leurs frères d'armes du Centre de commandement et des décisions opérationnelles, le week-end dernier, avait entrainé le décès par balle d'un militaire et fait également un blessé.

David YALA

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte