Salaire des députés: Mamadou Koulibaly cogne Ouattara


Mamadou Koulibaly n’est pas tendre avec Alassane Ouattara. Dans un tweet qu’il a balancé, dans la soirée du lundi 15 janvier 2018, le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider) a critiqué le président de la République dans l’affaire « 500 000 F Cfa sur le salaire des députés ». « Un PR (président de la République, Ndlr) élu sous la bannière Rhdp (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, Ndlr) mais qui, pour faire adopter son budget, paye des dessous de table aux députés du Parlement dans lequel sa coalition a quasiment l’unanimité, n’est pas seulement un PR (…), il est en plus et surtout un PR impopulaire qui a forcé son destin », a écrit M. Koulibaly. Même s’il ne le cite pas nommément, le texte de l’ancien chef du Parlement ivoirien est suffisamment allusif. Non seulement, il n’est pas d’accord avec cette augmentation, mais Mamadou Koulibaly accuse le chef d’Etat d’en être aussi responsable.

Selon Jeune Afrique (J.A) du 14 au 20 janvier 2018, les députés ivoiriens auront une augmentation de 500 000 F Cfa sur leur salaire dès fin janvier 2018. « Après avoir très discrètement négocié avec le gouvernement une augmentation de leurs émoluments, les députés ivoiriens ont obtenu une rallonge de 500 000 F Cfa (…762 euros). Leur nouveau salaire (2,65 millions de F Cfa) leur sera versé dès la fin janvier. Ces négociations ont été menées par Mamadou Sanogo, l’ex-ministre de la Construction, qui préside la commission des Affaires économiques et financières du Parlement », informe le journal dans un article avec pour titre « Un petit plus pour les députés ». « Lors d’un huis clos mi-décembre, peu avant l’examen de la loi de finances 2018, les parlementaires avaient dénoncé le «diktat budgétaire du gouvernement » et exigé, en vain, que le budget de l’Assemblée nationale, de 23,6 milliards de F Cfa, soit réévalué à 34 milliards. Moussa Sanogo, Secrétaire d’État chargé du Budget, représentait le gouvernement à cette réunion », souligne l’hebdomadaire.

Après des recoupements, il nous revient que cette information de J.A n’est pas fausse. D’où les réactions d’indignation qui se multiplient dans la population.

Le Directeur de cabinet et Porte-parole de Charles Blé Goudé, Diaby Youssouf, a exigé, lundi 15 janvier 2018, dans un communiqué, l’annulation de cette décision. « Le gouvernement ivoirien vient de procéder à une augmentation du salaire des députés de 500 000 F, portant ainsi le salaire de chaque député à 2 millions 650 mille, soit l’équivalent du budget annuel de fonctionnement d’un Centre de santé communautaire. Dans le même temps, le gouvernement procède par voie parlementaire, à une augmentation des taxes dont la conséquence immédiate sera la hausse du coût de la vie. Le cabinet du ministre Charles Blé Goudé condamne la prise de telles mesures, dans un contexte de pauvreté exagérée de la population. Le cabinet du ministre Charles Blé Goudé exige l’annulation pure et simple de ces décisions », a exigé Diaby Youssouf,  depuis la France où il réside.

SYLLA Arouna

SYLLA Arouna

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte