Côte d'Ivoire-Liberia : Une connexion Guillaume Soro - George Weah dévoilée


Le royaume chérifien mise beaucoup sur l'ex-chef de la rébellion pour promouvoir ses intérêts à Monrovia. Voici pourquoi.

Si Alassane Ouattara a instauré des relations sur le tard avec George Weah (Lc n°769 ), le nouveau chef de l’État libérien cultive, en revanche, une amitié de longue date avec Guillaume Soro.Selon nos sources, les deux hommes ont été mis en contact il y a plusieurs années par l'entremise de Blaise Compaoré. Fort de ses réseaux politiques et financiers, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne a littéralement coaché l'ancien international de football ces derniers mois en lui ouvrant son carnet d'adresses, notamment marocain. En août, il a introduit le candidat du parti Coalition for democratic change (Cdc) auprès de Mohamed Yassine Mansouri, patron de la Direction générale des études et de la documentation (Dged, services secrets), qu'il a lui-même connu lorsqu'il dirigeait le gouvernement de Laurent Gbagbo. Guillaume Soro est également proche de l'homme politique Ali Belhaj, président de la région de l'Oriental et administrateur de nombreuses sociétés, ainsi que d'autres personnalités à l'instar du diplomate Salaheddine Mezouar, qui fut ministre des Affaires étrangères.

Membre du premier cercle de Guillaume Soro, Affoussiata Bamba-Lamine a connu le président du Liberia bien avant son mentor. Leur rencontre remonte à 2004 grâce à une relation commune. L'ancienne ministre et porte-parole de la rébellion des Forces nouvelles (Fn) officiait alors comme avocate à Paris. Affoussiata Bamba-Lamine, qui a travaillé un temps pour la filiale ivoirienne du groupe marocain Addoha, a d'ailleurs représenté Guillaume Soro à l'investiture de Weah, le 22 janvier, au stade Samuel Doe de Monrovia.

Proche de Mustapha Limam Chafi, conseiller spécial de Blaise Compaoré résidant à Marrakech, Soro est un ardent défenseur des intérêts chérifiens dans son pays, où il a contribué à implanter des groupes comme Cimaf. Il pourrait endosser le même rôle de facilitateur pour le compte de sociétés marocaines dans le premier pays indépendant d'Afrique. De son côté, le patron d'Holmarcom, Mohamed Hassan Bensalah, groupe présent à Abidjan, a assisté à la cérémonie d'investiture du successeur d'Ellen Johnson-Sirleaf.

 

Source : Lettre du Continent

N.B. : Le titre est de la Rédaction

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte