An 2 de l’attaque de Bassam, Hamed Bakayoko : « Le principal commanditaire est en prison »


L’an 2 de l’attaque terroriste de Grand-Bassam a été commémoré ce mardi 13 mars 2018 dans la première capitale ivoirienne en présence du ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Ministre d’Etat, ministre de la défense, Hamed Bakayoko a conduit la délégation gouvernementale présente à Grand-Bassam ce mardi 13 mars 2018 à l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire de l’attaque terroriste qui a frappé la ville historique.

Très sobre, la cérémonie a été le lieu pour le ministre de la Défense de donner des informations sur le principal commanditaire de cette attaque, le nommé Kounta Dalla. « Les enquêtes ont abouti à l’arrestation du principal commanditaire au Mali qui est aujourd’hui en prison », a souligné celui qui à l’époque des faits occupait le poste de ministre de l’Intérieur.

« Le moment n’est pas approprié, dans d’autres cadres on pourra refaire le point de l’enquête », a par ailleurs indiqué Hamed Bakayoko. Accompagné des ministres de l’Intérieur et de la Santé, Hamed Bakayoko a insisté sur l’importance de cette commémoration pour les autorités ivoiriennes.

« Le sens de cette présence du gouvernement c’est le souvenir de la nation, de l’Etat qui n’oublie pas un événement tragique, grave qui a marqué nos consciences et qui nous a mobilisé. Nous sommes au deuxième anniversaire du premier attentat que notre pays a connu, l’attentat criminel de Grand-Bassam, et il fallait venir ici, a-t-il dit, en souvenir de nos martyrs, apporter notre compassion aux familles et à la ville, c’est le sens de cette cérémonie ».

En présence de diplomates, le proche d’Alassane Ouattara a assuré que la Côte d’Ivoire entend tenir son rôle en faveur de la paix dans le monde. A l’en croire, le pays « se bat pour créér la paix dans la sous-région et dans le monde ».

Pour rappel, le 13 mars 2016, un commando de trois terroristes a ouvert le feu sur une des plages les plus fréquentées de Grand-Bassam située dans le quartier France. Le bilan de cette attaque revendiquée par Al-Qaida au Magrheb islamique est de 22 morts dont 3 terroristes et 3 militaires ivoiriens.

Abraham KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte