CPI : Voici le nigérian qui va présider le tribunal international


La Cour pénale internationale (CPI) a un nouveau président. La juge Silvia Fernadez de Gurmendi en fin de mandat va passer la main au nigérian Chile Eboe-Osuji.

Chile Eboe-Osuji est le nouveau président de la Cour pénale internationale (CPI). Il a été élu le 11 mars dernier avec effet immédiat à la tête de l’instance judiciaire basée à La Haye aux Pays-Bas.

Le nigérian sera secondé dans sa tâche par le juge Robert Fremr (République tchèque) a été élu premier vice-président et le juge Marc Perrin de Brichambaut (France) second vice-président.

« Je suis très honoré de la confiance témoignée par mes pairs qui m’ont élu Président de la Cour pénale internationale. Alors que je prends mes fonctions, je trouve encourageant de pouvoir compter sur la vaste expérience des deux vice-présidents, messieurs les juges Robert Fremr et Marc Perrin de Brichambaut, avec qui j’ai étroitement travaillé auparavant. Je me réjouis à l’avance de pouvoir travailler avec eux de même qu’avec tous les juges, les principaux responsables et le personnel de la Cour », a déclaré le nouveau président de la Cour.

En tant que président de la CPI, le juge Eboe-Osuji aura à charge la gestion administrative de la Cour. Selon l’unité des Affaires publiques, la présidence de la CPI aun rôle essentiel en définissant les orientations stratégiques pour l’ensemble de la CPI. Elle assure la coordination avec les autres organes et consulte le Procureur sur les questions présentant un intérêt commun. Conformément au Statut de Rome, qui est le traité régissant le fonctionnement de la Cour, la Présidence est chargée de la bonne administration de la Cour, exception faite du Bureau du Procureur.

Abraham KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte