Refus du parti unifié par le Pdci : Ce que le Rdr prépare


C’est désormais suffisamment clair ! Henri Konan Bédié et plusieurs de ses collaborateurs ne veulent pas du parti unifié avant la présidentielle de 2020.

Pour eux, si parti unifié, il doit y avoir, ça doit être après cette élection importante au cours de laquelle, ils disent attendre que le Rassemblement des républicains (Rdr) s’efface au profit du candidat de leur parti. Le parti d’Alassane Ouattara n’entend pas les choses de cette oreille. Il demande que le parti unifié soit mis en place avant les municipales et les régionales prévues cette année 2018. Pour le Rdr, l’alternance au profit du « vieux » parti, telle que voulue et prônée par le Pdci est difficilement réalisable.

Les deux positions sont tranchées. Le Rdr, qui a obtenu la clarification de son allié du Pdci sur la question, ne compte donc pas rester là, à ne rien faire et à ne rien entreprendre. Selon des sources introduites, le parti présidentiel a un schéma qu’il compte mettre en œuvre.

A relire: Rhdp, parti unifié, alternance, …. , la mise au point du ministre Adjoumani

Pour l’heure, il n’a pas été arrêté, par le Rdr, de remercier tous les cadres Pdci anti-parti unifié de l’administration en général et du gouvernement en particulier, ce à quoi semble être préparé le parti septuagénaire. En témoigne la sortie musclée du Secrétaire exécutif en chef du Pdci, Pr Maurice Kakou Guikahué, le samedi 10 mars 2018, à Yamoussoukro, au cours d’une cérémonie d’hommage à Bédié, organisée par le « Réseau des cadres du Pdci-Rda, notre héritage ». « Aujourd’hui, les gens peuvent nous enlever des Pca, des Dg, tout ! Suivons notre route. En avant 2020 pour 100 Pca, 1000 ministres, 90 Directeurs généraux ! », avait martelé le numéro 2 du parti de Bédié.

La formation politique d’Alassane Ouattara voit dans cette sortie fracassante, un piège du Pdci dans lequel, il ne compte pas, pour l’instant, tomber. Dans un premier temps, le parti fondé par Djéni Kobinan veut faire l’unité en son sein. Cela implique de tout faire pour ramener la cohésion interne au sein du parti. Aussi bien au niveau des cadres que des simples militants. Certains seront casés ou recasés. Et d’autres pourront bénéficier de financements pour des projets. L’objectif du parti à la case est de faire l’union sacrée, en réduisant, au maximum, les plaintes et autres récriminations des militants.

Dans le cas d’espèce, des actions sont prévues pour être menées particulièrement en faveur des pro-Soro qui ont été limogés, l’an passé, pour leur soutien affiché au chef du Parlement ivoirien.

Une fois l’union sacrée retrouvée, le Rdr compte passer à un autre niveau de sa stratégie de conservation du pouvoir, à l’issue de la présidentielle de 2020.

Dans un deuxième temps, il va engager une opération tous azimuts de débauchage de cadres et de militants d’autres partis. Et, cette action sera dirigée vers les membres des formations politiques membres de la coalition au pouvoir et de l’opposition, y compris les deux camps du Front populaire ivoirien (Fpi). Dans sa position de parti au pouvoir, les républicains ivoiriens pensent avoir les moyens de leur politique…pour parvenir à leur fin.

Mais d’ici là, comme nous sommes en politique, les choses peuvent évoluer dans un sens comme dans un autre…Bédié et ses soutiens peuvent changer de position. Tout comme Ouattara et son parti peuvent revoir leur copie.

 

SYLLA Arouna

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

SYLLA Arouna

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte