Tournée d'information sur le parti unifié à Bouaké: Albert Flindé parle, les militants de l'Udpci soulèvent des préoccupations


En prélude à son 2ème congrès extraordinaire prévu pour le samedi 12 mai prochain à Yamoussoukro, le 2ème vice-président de l'Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) en charge de la stratégie, Dr Albert Flindé a rencontré le mardi 24 avril 2018, au foyer des jeunes de Koko, à Bouaké, les militants de base et les responsables locaux de son parti. Albert Flindé, accompagné d'une importante délégation de membres du bureau national, a dit être venu expliquer à la base le document relatif à l'accord politique en vue de la création du parti unifié. « Le Rhdp se mue en parti unifié. Et il nous faut vous consulter et recueillir vos avis sur ce projet afin de les soumettre au plus haut niveau, lorsque nous serions en train de finaliser la création de ce groupement de parti », a d'entrée de jeu situé l'ex-ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Plus loin, l'émissaire de l'Udpci a fait des précisions pour rassurer son auditoire sur l'intérêt de la démarche de son parti à accepter ce projet. « Nous sommes tenus de vous expliquer ce qui est en cours. Le protocole a été signé par les 6 présidents qui composent le Rhdp à Yamoussoukro. Premièrement, il est question d'aller au parti unifié, mais il faut qu'on examine les étapes. La deuxième étape, c'est que chaque parti politique ira en congrès pour donner toutes les explications de ce projet et faire apprécier la base », précise-t-il avant d'indiquer que ce texte sur ledit parti sera régi par une période transitoire de 18 mois avec comme fonctionnement des organes propres à chaque parti. Le vice-président du parti de feu Robert Guéi a donné des dispositions pratiques pour la réussite de ce congrès. 4000 délégués soit 5 responsables par coordinations, dira-t-il, sont attendus. Avant de mettre un terme à la rencontre, plusieurs préoccupations ont été soulevées par les dirigeants de la base. Des préoccupations portant sur l'avenir de l'Udpci dans ce contexte du parti unifié et la question du limogeage du ministre Albert Mabri Toikeusse dans le dernier gouvernement Alassane Ouattara. Sur le premier sujet, Albert Flindé a dit avoir pris bonne note et entend traduire fidèlement ces préoccupations à qui de droit. Après Bouaké, la délégation du ministre a mis le cap mercredi sur Katiola, la capitale du Hambol, où l'y attendaient d'autres militants du parti Arc-en-ciel pour échanger sur la même question de l'actualité.

Simon DEBAMELA , à Bouaké 

Simon De BAMELA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte