UPCI : Des cadres du exigent la «démission immédiate » du président du parti


L’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) se dirige vers une crise. Suite au ‘’non’’ du parti au RHDP unifié, des cadres de la formation politique ont appelé à la démission du président du parti.

Des membres du Bureau politique de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) ont appelé à une « démission immédiate » du président de la formation politique fondée par Gnamien Konan. 

Lors d’une rencontre organisée le jeudi 10 mai 2018 au Plateau, ceux-ci ont indiqué agir pour s’opposer aux résolutions du dernier Congrès de leur parti qui a abouti à un ‘’non’’ au parti unifié. « Le dernier Congrès qui s’est déroulé le 28 avril 2018 a été émaillé de nombreux dysfonctionnement graves orchestrés par Me Soro à l’effet d’aboutir au résultat que nous savons tous », a déclaré Kanga Madelaine, Secrétaire générale adjointe du parti et rapporteuse générale lors du dernier Congrès.

A l’en croire, le Bureau politique de l’UPCI quelques jours avant le Congrès s’était largement prononcé en faveur du ‘’oui’’. « Il y a des élèves qui ont pu voter le jour J. On ne demandait même pas la carte d’identité à l’appui de la carte de membre », a-t-elle fait savoir avant de dénoncer « un manque total de responsabilité corolaire d’un jeu trouble de Soro Brahima ».

Dans la même veine Dr Amani, également membre du Secrétariat général et du Bureau Politique de l’UPCI a expliqué que la rencontre du 28 avril dernier était « un Congrès orienté ». « Nous nous donnerons les moyens d’organiser ce Congrès extraordinaire », a-t-il précisé.

 

Abraham KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte