En pleine réunion du Rdr : Clash entre Amadou Gon et un député pro-Soro


L’atmosphère a été, à un moment donné, électrique, samedi 19 mai 2018, au cours de la réunion du Rassemblement des républicains (Rdr, au pouvoir) tenue à son siège à la Rue Lepic à Cocody. Le parti présidentiel s’était réuni pour parler des conditions de candidatures de ses membres aux municipales et régionales prévues cette année. Et pendant les échanges, rapportent plusieurs participants, il y a eu clash entre le 1er Vice-président du Rdr, Amadou Gon Coulibaly et le député de Biankouma commune et Sous-préfectures et cadre du parti d’Alassane Ouattara, Kando Soumahoro.

Le parlementaire, qui ne cache pas son soutien à Guillaume Kigbafori Soro, a insisté pour prendre la parole. Kando Soumahoro a alors indiqué qu’il ne peut être au Rdr et ne pas participer à une élection.

De fait, le parti au pouvoir venait d’arrêter les conditions de participation de ses candidats à la candidature aux municipales et régionales prochaines. Au nombre des dispositions arrêtées, figure la décision selon laquelle, le dossier du postulant doit comporter un engagement sur l’honneur à ne pas se présenter en indépendant si sa candidature n'est pas retenue par la direction du Rdr.

Dans son argumentaire, le député de Biankouma a fait savoir aux participants à la réunion qu’il ira aux municipales prochaines à Biankouma en indépendant. Peut-être qu’il est persuadé que sa candidature, à l’issue de la phase de sélection, ne sera pas approuvée…

Cette prise de parole de l’élu n’a pas du tout plu au Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Et, comme il ne mâche pas ses mots, « le lion » du Rdr (Surnom d’Amadou Gon) a… rugi. Il a, pour ainsi dire, craché ses vérités à Kando Soumahoro. Le baron du Rdr a qualifié la position du parlementaire d’indiscipline, ajoutant que quand on ne sait pas où en va, on ne vient pas en politique.

Le chef du gouvernement de rappeler la sortie que M. Soumahoro a faite dans votre quotidien Soir Info. Dans l’interview, parue le mercredi 16 mai 2018, il avait volé proprement dans les plumes du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

« Moi, je dis que le président (Ouattara) n’a rien fait pour nous…Il n’a rien fait. S’il avait fait quelque chose, on le dirait. Le président est parti en visite. Il nous a promis des routes, mais on ne les a pas vues. Le lycée moderne Guéï Robert qu’il a décidé d’agrandir, est toujours dans le même état avec des bancs en moins. Nos enfants s’asseyent à même le sol », a affirmé Kando Soumahoro dans l’interview en question. « Le président Alassane Ouattara a échoué parce que le projet de gouvernement qu’il a envoyé n’a pas été appliqué. On sait qu’il est arrivé dans un temps de crise, mais quand on voit un début d’exécution, on ne peut pas dire le contraire. Voyez-vous aujourd’hui, les problèmes se sont amplifiés. Au niveau de l’école, il n’y a pas de bancs. Quand on nous parle d’école gratuite, les directeurs d’école ne peuvent pas imposer des cotisations aux parents. Ils n’ont pas de moyens. Aujourd’hui, les produits agricoles ne sont pas vendus, le taux de chômage a grimpé. Et c’est pendant son mandat que la majeure partie des jeunes va à l’aventure », a-t-il enfoncé le clou de ses critiques acerbes contre M. Ouattara, affichant clairement son soutien à la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020.

 

SYLLA Arouna

SYLLA Arouna

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte