Mfa : Le camp Siaka Ouattara convoqué devant le tribunal correctionnel pour faux et usage de faux.


Ouattara Siaka (ci-devant) et des membres de son bureau, sont attendus par la justice le 20 juillet

La crise du Mouvement des Forces d’Avenir continue d’aller de rebondissement en rebondissement. Après quelques semaines d’accalmie, dans l’attente de la décision de dernier ressort de la Cour d’Appel par les parties en conflit, les offensives ont repris. Cette fois avec Siaka Ouattara et des membres de son bureau qui devront se retrouver devant la justice.

Selon l’information d’une source judiciaire, en effet, Ouattara Siaka et cinq de ses lieutenants, notamment Tanoh Fidèl, M’Bra Yao, Ebrin Remi Yao et Djaha Konan, sont convoqués devant le tribunal correctionnel, pour faux et usage de faux. Ils devront se présenter devant ce tribunal le vendredi 20 juillet prochain.

Il est reproché à ses dignitaires du camp Siaka Ouattara d’avoir usurpé des titres et faits des doublons sur des listes de présence pour donner un cachet de crédibilité à la réunion du Bureau politique qui a annoncé la destitution de Azoumana Moutayé de la tête du Mfa, mi-2017.

Les mis en cause devraient s’expliquer devant le juge pour justifier des qualités qu’ils avaient et des prérogatives qui sont les leurs en ce qui concerne leur participation à la réunion convoquée que ne reconnait pas l’ex-ministre des Petites et moyennes entreprises (Pme) contesté depuis lors.

Que va-t-il se passer encore dans le dossier Mfa toujours en suspens ? Encore des surprise, surtout que le camp Siaka Ouattara, signataire de l’Accord politique de création du parti unifié, pourrait être pris en compte dans la formation du prochain gouvernement annoncée cette semaine. Un véritable couac pour ces adversaires à Azoumana Mouytayé qui semble reprendre du poil de la bête.

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte