Remaniement ministériel : Ce que Bédié a fait avant la formation du Gouvernement, un cadre du Pdci renvoyé à Daoukro avec la liste des ministrables


L'information émane d'une source proche du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci). A Daoukro, ce week-end dernier, Henri Konan Bédié aurait donné une fin de non- recevoir à un haut cadre de sa formation politique, ancien ministre, parti lui présenter une liste de « ministrables » pour le prochain gouvernement.

M. Bédié a expliqué que s'il devait y avoir des propositions de cadres Pdci à intégrer dans la future équipe gouvernementale, elles ne proviendraient que de lui, croit savoir la source. La liste, à lui présentée, ferait la part belle aux personnalités Pdci favorables au parti unifié, et ayant participé à la présentation du mouvement pro-Rhdp « Sur les traces d'Houphouët-Boigny ». Mardi 3 juillet 2018, à l'Ivoire Golf club, dans le quartier de la Riviera (Cocody), ce mouvement avait été présenté, solennellement, par Adjoumani Kouassi Kobenan, membre du gouvernement sortant. Avaient pris part à cette réunion, la presque totalité des ministres Pdci du gouvernement Gon II : Alain Richard Donwahi, Pascal Kouakou Abinan, Raymonde Goudou Coffie, Claude Isac De, François Amichia… Seuls deux avaient brillé par leur absence : Thierry Tanoh et Jean-Claude Kouassi.

A relire: Pdci-Rda : Bédié – Duncan, quelque chose ne va pas !

Selon nos informations, le gouvernement qui sera proclamé, dans les prochaines heures, comprendra plusieurs de ces personnalités encartées au Pdci, engagées dans le parti unifié. Ces cadres participeront-ils au gouvernement Gon III, avec l'aval de Henri Konan Bédié ? C'est, ici, une question centrale.

Mercredi 4 juillet, en reconduisant son fidèle lieutenant, Amadou Gon Coulibaly, à la Primature, après avoir mis fin aux fonctions du gouvernement, Alassane Ouattara a passé à ce dernier une consigne claire : former une nouvelle équipe constituée de personnalités issues du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et de la société civile. Cette instruction du chef de l’État n'était pas vraiment une surprise. Alassane Ouattara avait annoncé, le 5 mai 2018, au 4e congrès extraordinaire du Rassemblement des républicains (Rdr), un gouvernement Rhdp « dans les prochaines semaines ».

Selon l'un de ses visiteurs assidus, Henri Konan Bédié est bien déterminé à ne pas engager officiellement son parti dans le nouveau gouvernement « Rhdp » si tel était le « sacrifice » à faire pour créer les conditions de l'accession d'un cadre Pdci au pouvoir en 2020.

 

Kisselminan COULIBALY

 

 

Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte