Après la formation du nouveau gouvernement : Divorce consommé entre le Pdci et le Rdr, le FPI en embuscade


PhDr

Le divorce serait consommé entre le Pdci et le Rdr, ces deux poids lourds du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la Paix (Rhdp), coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire. Une situation qui serait visiblement favorable à une alliance PDCI-FPI.

La fumée blanche est sortie, le nouveau gouvernement est connu. Hier, le président de la République Alassane Ouattara a signé le décret portant nomination des membres du gouvernement Amadou Gon II. Une équipe composée de 36 ministres et de 5 secrétaires d’Etat, parmi eux, plusieurs cadres du parti septuagénaire «  récompensés » pour leurs activismes ardents en faveur de l’accession au Parti unifié. Nul est sans ignorer que ces nominations interviennent dans un contexte de froid entre le président Ouattara et son ainé Henri Konan Bédié. Selon des informations de sources crédibles, c’est plutôt Daniel Kablan Duncan, vice-président du Pdci-Rda, favorable à l’accession au Parti unifié qui aurait été, consulté en lieu et place du « Sphynx de Daoukro » en vue de la nomination des cadres de son Parti, pour la constitution de ce nouveau gouvernement.

Ces ministres, participeraient, selon nos sources, à ce gouvernement Amadou Gon II, sans l’aval du président Bédié. Selon l'un de ses visiteurs assidus, Henri Konan Bédié serait bien déterminé à ne pas engager officiellement son parti dans le nouveau gouvernement « Rhdp » si tel était le « sacrifice » à faire pour créer les conditions de l'accession d'un cadre Pdci au pouvoir en 2020. L’on assisterait à un bicéphalisme à la tête du plus vieux Parti de Côte d’Ivoire comme c’est le cas au Mfa, à l’Upci, et au Fpi, quand on sait l’ambiance délétère au sein de ce parti qui implique des cadres clés de ladite famille politique. La décision du Bureau politique du dimanche 17 juin dernier de renvoyer aux calendes grecques le projet du Parti unifié, avait contribué à pourrir l’atmosphère au sein du plus vieux parti de Côte d’Ivoire, ainsi qu’avec son allié du Rassemblement des républicains. Lequel projet, que veut voir aboutir le président de la République avant 2020.

Dans la perspective de la mise en place des instances du Parti unifié, le Rassemblement des Républicains, avait lors de son Bureau politique du samedi 07 juillet 2018 dernier, demandé au président Ouattara, de prendre les rênes du parti unifié RHDP. Un poste qui échoit pourtant au président Bédié depuis la mise en place de cette coalition de parti politique.

Une situation qui constituerait vraisemblablement une porte ouverte à une collaboration plus accrue entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire et le Front populaire ivoirien. En effet, à l’issue d’une rencontre avec son homologue du Pdci, le 17 janvier 2018 dernier, Pascal Affi N’guessan avait déclaré, être venu sonder le terrain en vue d’une future collaboration entre son Parti et le PDCI. « Nous avons compté avec lui hier, nous avons compté avec lui aujourd’hui et nous devons compter avec lui demain », avait confié le président du FPI.

Nul doute que cette atmosphère surchauffée entre le Pdci et son allié du RDR « d’hier », serait une aubaine pour la naissance d’une nouvelle alliance PDCI-FPI.

 

Jean Kelly Kouassi (Stg)

Jean Kelly KOUASSI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte