Après la sortie de Guikahué sur les exclus du Pdci : Oulaï Madeleine s'indigne et réplique : « Je n’ai pas dit que j’ai été manipulée »


Mme Madeleine Oulaï s'est indignée des propos à elle attribués par le ministre Guikahué

Mme Madeleine Oulaï dit ne pas se reconnaître dans les dires du ministre Guikahué, chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda, qui a justifié son retrait de la liste des exclus du Pdci, au cours de sa conférence de presse de ce dimanche 22 juillet 2018. Le N°2 du parti de Bédié indiquait que la vice-présidente des femmes du Pdci-Rda, qui avait pris part à l'Assemblée générale constitutive du parti unifié, tout comme les autres dignitaires exclus, n'a pas été frappée par la mesure en raison des excuses qu'elle est allée présenter au président du parti. « Elle a reconnu qu’elle a été manipulée», avait lâché le Professeur Guikahué.

Faux, rétorque la concernée, qui se sent indignée par cette insinuation. « Je lui (à Bédié) ai dit que je regrettais d’être partie sans avoir son accord, ni son aval ; j’ai effectivement demandé pardon, mais je n’ai pas dit que j’ai été manipulée. À mon âge, on ne peut pas me manipuler, j’agis en toute conscience », a déclaré à Afrikipresse, Mme Oulaî, qui a ajouté qu'elle reste militante du Pdci, le président Bédié étant son « père », même si elle ne cache pas qu'elle croit au parti unifié, au Rhdp, pour lequel elle s'engage à faire campagne sur le terrain.

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte