Choix des candidats aux municipales : Les militants du RDR ne veulent pas du ministre Babaud Darret , une mise en garde adressée aux dirigeants de la Rue Lepic


Des militants ont fait une descente sur le siège du Rdr de Daloa pour dire non au ministre Babaud Darret aux municipales

La ville de Daloa a connu une journée assez mouvementée, ce mercredi 1er août 2018. La colère est montée d’un cran au sein des militants et responsables locaux du Rdr qui, très tôt le matin, ont pris d’assaut le siège de leur parti pour se faire entendre. L’objet de leur colère ? La rumeur de plus en plus persistante qui fait du ministre Babaud Darret leur candidat pour les prochaines élections municipales. Pas question, protestent les manifestants qui réaffirment leur soutien au maire sortant Samba Coulibaly. « Nous ne voulons pas de Babaud Darret, comme candidat. Notre candidat, c’est le maire Samba Coulibaly. Qu’a-t-il fait pour qu’on veuille le remplacer par le ministre Babaud Darret ? », s’offusquent cadres et militants du parti à la Case dans la cité de l’antilope qui ont pris la peine de faire retransmettre en direct sur les réseaux sociaux leur manifestation.

Selon ces manifestants, l’actuel maire, maire Samba Coulibaly, est le seul responsable du Rdr qui s’occupe mieux d’eux sur le terrain. L’élu local, soulignent-ils, prend soin non seulement des militants qu’ils sont, mais aussi de leurs proches. « Depuis qu’il est là, les filets sociaux en faveur des démunis et des personnes âgées ont été réactivés. Mieux, certains d’entre ceux qui ont déjà bénéficié de ces filets sociaux, jouissent aujourd’hui de la gratuité des soins, grâce à l’enrôlement à la Couverture maladie universelle (CMU) offert par le maire Samba Coulibaly. Nos enfants, quant à eux, bénéficient de prises en charge scolaires qui leur permettent de s’inscrire dans les différents lycées et collèges. Nous ne pouvons pas accepter qu’une telle personne soit humiliée de la sorte », récrimine Fousseny Koné, un secrétaire de section de Daloa qui fait noter que ce sont ce sont 200 à 250 élèves qui bénéficient d’une prise en charge scolaire du premier magistrat de la commune annuellement.

Le maire Coulibaly, poursuit Moussa Bamba, un militant du Rdr, a permis à de nombreux camarades et lui d’avoir des permis de conduire. Chaque année, révèle ce manifestant, ce sont 100 jeunes qui arrivent à avoir leur permis de conduire. D’où la dénonciation, à ce titre, d’une « injustice » dont Samba Coulibaly pourra être victime. « Il a tellement fait pour nous qu’on ne peut pas tolérer l’injustice qu’on veut lui faire subir. Babaud Darret n’est pas notre choix. Si la haute direction insiste, elle assumera les conséquences de ce choix », menace Bamba Moussa, soutenu par d’autres camarades déterminés à faire barrage à toute manipulation venant de leurs dirigeants sur le cas du premier magistrat de la cité de l’antilope.

Pour ces actions sociales, révèle un autre cadre du Rdr, qui a requis son anonymat, sur les images diffusées, le maire Samba Coulibaly a même été félicité par la direction de la décentralisation et demander à toutes les collectivités qui la sollicitait dans ce domaine de prendre exemple sur la municipalité de Daloa. Outre ces actions sociales, il souligne les initiatives du maire Samba Bamba qui aura remis sur pied les machines tombées en panne, depuis l’époque du maire Bra Kanon, pour ouvrir de nouvelles routes et entretenir celles qui se sont dégradées. Idem au niveau de l’éclairage public et de l’adduction en eau potable où plusieurs acquis sont mis à l’actif de l’élu.

Pour l’heure, les manifestants ont décidé de rester à l’écoute de la décision que prendront leurs hauts dirigeants à la Rue Lepic d’Abidjan Cocody. Toutefois, ils restent sur le pied de guerre, déplorant une contre leur maire dont ils se tiennent prêts à défendre la candidature.

 

F.D.B

 

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte