Libération de Simone Gbagbo, Assoa Adou, Lida Kouassi, …. : Joie et émotion chez les partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo


Les caciques du Fpi ont convergé directement chez leur leader, le Pr. Abou Drahamane Sangaré, pour manifester leur joie

Ils n’ont pas boudé leur joie, les partisans de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, après l’annonce par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, de la libération de 800 prisonniers de la crise post-électorale parmi lesquels l’ex-Première dame Simone Gbagbo et les ministres Assoa Adou et Moïe Lida Kouassi. Cette nouvelle a suscité joie et émotion au sein des dirigeants du Front populaire ivoirien (Fpi) toute tendance confondue.

Tandis qu’Affi N’guessan salue la décision d’Alassane Ouattara, Abou Drahamane Sangaré célébrait l’annonce chez lui, entouré d’une bonne dizaine de cacique du parti de Laurent Gbagbo qui l’ont rejoint spontanément. Parmi ces caciques, l’on note l’ancienne bouillante député d’Attécoubé, Marie Odette Lorougon, Laurent Akoun, Justin Koua, et biens d’autres cadres faisant des accolades à leur vice-président ou esquissant des pas de danse pour manifester leur joie.

Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-chef de l’Etat, faut-il le rappeler pure une peine, depuis avril 2011, de 20 ans d’emprisonnement pour crime de sang, crime contre l’humanité, atteinte à la sûreté de l’Etat, suite à la crise post-électorale. Ce sont les mêmes charges qui sont retenues contre Laurent Gbagbo et son dernier ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, qui comparaissent devant la Cour pénale internationale. Laquelle Cour statue en audience d’acquittement sur leur cas le 1er octobre prochain. Une autre date très attendue par leurs partisans d’ici et d’ailleurs.

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte