Après sa libération par Alassane Ouattara : Voici la première réaction de Simone Gbagbo


Simone Gbagbo témoignant toute son affection à son avocat qui a accouru pour lui annoncer la bonne nouvelle

Simone Gbagbo est pressée de quitter sa résidence surveillée à l'Ecole de gendarmerie d'Abidjan, nous apprend son avocat, dès l'annonce de sa libération par une mésure d'amnistie.

Après plus de sept (7) ans dans les liens de la détention, Simone Gbagbo va recouvrer sa liberté cette semaine. L’ex-Première dame de Côte d’Ivoire vient de bénéficier d’une mesure d’amnistie du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à la faveur de la célébration, ce 07 août 2018, de la célébration du 58ème anniversaire de la Côte d’Ivoire.

Dès que la nouvelle est tombée, son avocat, Me Ange Rodrigue Dadjé s’est précipité à l’école de gendarmerie d’Abidjan où l’épouse de l’ex-chef de l’Etat ivoirien traduit devant la Cour pénale internationale (Cpi), est détenue. Me Dadjé, joint pat le confrère Jeuneafrique.com, a livré la première réaction de Mme Gbagbo. « Je suis actuellement à l’école de gendarmerie avec Simone Gbagbo. Je viens de lui apprendre la nouvelle de son amnistie. Elle est ravie et elle est impatiente de rentrer chez elle », a indiqué l’avocat, qui souligne ne pas s’attendre à cette décision venant de l’actuel président ivoirien, Alassane Ouattara.

D’ores et déjà, Me Dadjé est dans les dispositions d’engager les procédures pour que sa cliente sorte le plus vite possible de sa résidence surveillée à l’école de gendarmerie. « Je vais prendre contact avec le ministère de la Justice. Si tout se passe bien, Simone Gbagbo pourra sans doute être libérée cette semaine », s’est-il promis.

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte