A 2 mois des élections municipales et régionales : La Cei et l’Armée redoutent des tensions et prennent des dispositions


La rencontre entre les commissaires de la Cei et la délégation de l'Etat-major des Armées

Les dirigeants de la Commission électorale indépendante (Cei) ont rencontré des responsables de l’Etat-major des Armées pour préparer la sécurisation des élections municipales et régionales du 13 octobre prochain.

La Commission électorale indépendante (Cei) a eu une séance de travail ce vendredi 10 aout 2018, à son siège d’Abidjan-II Plateaux, avec une délégation de l’Etat-major des armées dans la perspective des élections couplées des Conseilleurs régionaux et des Conseillers municipaux du 13 octobre 2018 prochain.

Dès l’entame de cette réunion, le Vice-président de la Cei, Koné Sourou, s’est réjoui de cette rencontre. Il a expliqué que bien plus que les autres élections, les élections locales sont particulièrement sources de « beaucoup de passions » susceptibles d’engendrer des tensions. Pour lui, les tensions autour de la récente Révision de la liste électorale ont conforté la Commission électorale qu’il faudra redoubler de vigilance pour l’échéance à venir. Une préoccupation qu’avait déjà comprise l’Etat-major des armées, selon le Lieutenant-colonel Jean-Luc Kouamé-Bi.

Il a, en effet, informé les membres de la Commission électorale qu’à travers le Centre opérationnel interarmées (Coia) une mission de planification en vue de conduire les opérations de sécurisation de cette élection est déjà en cours. Il était donc indispensable d’échanger avec la Cei pour avoir des éclairages et des informations supplémentaires afin de mieux mener cette opération, a-t-il expliqué. Le Vice-président de la Cei en charge de la Sécurité, Alain Dogou, a donc exposé sur les préoccupations et attentes en matière de sécurité de la Commission électorale pour la période. Celle-ci part de la campagne électorale à la proclamation des résultats. Le vice-président a ensuite remis une pile de documents aux envoyés de l’Etat-major comprenant entre autre le nombre de Lieux de vote et la localisation des Sièges des Commission électorale locales (Cei).

Enfin, au nom du Président de la Cei, Youssouf Bakayoko, le vice-président Koné Sourou a assuré l’armée de sa disponibilité à collaborer pleinement pour la réussite de cette mission. Les deux parties devraient se rencontrer, à nouveau, très bientôt.

Il faut rappeler que la Commission électorale recevra les candidatures aux élections couplées des Conseilleurs régionaux et des Conseillers municipaux entre le 14 aout et 29 août 2018.

 

Source : Sercom CEI

NB : Le titre et le chapeau sont de la Rédaction

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte