Crise Pdci-Rhdp : Les ministres qui ont choisi Bédié, ceux qui sont avec Ouattara


10/08/2018
Crise Pdci-Rhdp : Les ministres qui ont choisi Bédié, ceux qui sont avec Ouattara
Le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, a rencontré les élus et cadres de son parti, en une journée, pour leur signifier la rupture avec le Rhdp d'Alassane Ouattara

Les rencontres qu'a eu le président du Pdci-Rda, le jeudi dernier, a permis de se faire une idée des cadres de son parti, qui pourraient lui avoir tourné le dos pour emboucher un nouveau destin avec le parti unifié présidé par le chef de l'Etat, Alassane Ouattara. 

On peut le dire sans risque de se tromper. Les choses sont en train de se clarifier au niveau du Pdci-Rda, en ce qui concerne les cadres qui veulent rester fidèles à leur président, Henri Konan Bédié et ceux qui ont choisi de s’affranchir pour rejoindre le camp du président de la République, Alassane Ouattara.

L’information donnée par le confrère Ivoir’Soir.net est confirmée par une autre source proche de la direction du Pdci-Rda. Les rencontres successives qu’a eu le président Bédié a permis d’établir la liste des ministres et présidents d’institutions qui ont choisi le camp de leur direction de parti, ainsi que ceux qui ont opté pour le parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp) présidé par le président Ouattara, jusque-là président d’honneur du Rdr, le parti au pouvoir.

Quand il s’est agi, à leur tour, de rencontrer leur leader politique, après les élus, en effet, cinq ministres ont brillé par leur absence qui pourrait signifier leur option pour distance vis-à-vis de la ligne de rupture opérée par le ‘’Sphinx’’ de Daoukro, par rapport à ses engagements au Rhdp. On ne pouvait se méprendre sur le compte des ministres Kobenan Kouassi Adjoumani et Amédé Kouakou Koffi, les porte-flambeau du mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouët-Boigny’’, mais aussi de Félix Anoblé, fondateur du Forum des Houphouëtistes, mais aussi du tout nouveau promu au gouvernement, Danho Paulin, le maire d’Attécoubé et de Raymonde Goudou Coffie, dont la posture de soumise au clan présidentiel ne surprend point sur le choix qu’elle pourrait avoir fait.

A contrario, Aouélé Aka, Alain Richard Donwahi, Jean Claude Kouasi, Thierry Tanoh, Fofana Siandou, François Amichia, et même Patrick Achi, Secrétaire général de la présidence et Claude Isaac Dé, ont réaffirmé leur fidélité à Henri Konan Bédié en répondant présents à son appel.

Côté institution, c’est sans surprise que le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, que l’on dit très froissé par la huée qu’il a subie au Bureau politique du Pdci-Rda du 17 juin dernier, a brillé par son absence. Avec lui, son alter ego, Théophile Ahoua N’doli, son ex-directeur de cabinet promu Inspecteur général d’Etat, et le ministre Gouverneur du District autonome d’Abidjan, Beugré Mambé, initiateur d’une cérémonie d’hommage au chef de l’Etat avec le peuple Atchan, le samedi 4 août dernier, à Kassemblé, son village natal, à Songon. Charles Diby Koffi et Jeannot Ahoussou Kouadio, eux, ne se sont pas faits prier pour se présenter à l’appel de leur président de parti, témoignant ainsi leur loyauté à Henri Konan Bédié.

Faut-il le souligner, le président du Pdci, selon des échos de ces rencontres avec les cadres de son parti, aurait donné des injonctions à ses hauts dirigeants de l’Etat de rendre leurs démissions d’ici le lundi 13 août prochain. Un ultimatum qui sonnerait une autre étape de la crise entre l’ancien chef de l’Etat et son cadet au pouvoir présentement.

 

F.D.BONY

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte