Après les 800 civils amnistiés : Alain Lobognon réclame la libération des 60 militaires encore détenus


Dans un post qu’il a fait sur sa page facebook, Alain Lobognon lance un message à la libération des militaires encore détenus suite à la crise post-électorale de 2010 – 2011.

Alain Lobognon n’est pas pour la libération partielle des prisonniers de la crise post-électorale. L’ancien ministre des Sports d’Alassane Ouattara réclame une liberté pour tous ceux qui ont été écroués à la suite de cette crise. Y compris les militaires qui croupissent encore dans des geôles, après la libération accordée par une décision d’amnistie du président de la République, depuis le 06 août dernier, à 800 détenus.

Dans un poste sur sa page facebook, l’actuel député-maire de Fresco pose clairement le cas de ces militaires, dont la responsabilité, estime-t-il, est liée aux civils qui leur donnent des instructions. Ainsi, si les civils ont recouvré la liberté, parallélisme des formes, pour Alain Lobognon, les militaires ne sauraient continuer à croupir dans des prisons. « En ce dimanche 12 août 2018, adressons nos prières à Dieu afin qu’à la suite des civils, les militaires qui obéissaient aux ordres politiques, reçoivent également le Pardon de la Côte d’Ivoire, et soient enfin libérés », a écrit l’ex-membre du gouvernement.

Soixante (60) militaires, à qui le chef de l’Etat impute des crimes plus graves, n’ont pas été concernés par la décision d’amnistie qu’il a prise qui a permis à presqu’un millier de détenus de retrouver leurs familles. Parmi ces ex-prisonniers, l’ex-Première dame, Simone Ehivet Gbagbo et des anciens dignitaires du régime de Laurent Gbagbo encore détenus, lui, à la Haye, où il comparait devant la Cour pénale internationale (Cpi).

F.D.BONY

 

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte