Révoqué de la mairie du Plateau : Peur panique dans le camp d’Akossi Bendjo après la condamnation du maire de Dakar pour les mêmes faits d’accusation


Une sorte de peur panique se serait emparée du camp Bendjo depuis la révocation de Khalifa Sall de ses fonctions de maire de la capitale sénégalaise

Ce n’est pas la sérénité au sein du camp de l’ancien maire du Plateau, Noel Akossi Bendjo. Depuis la condamnation du maire de Dakar, Khalifa Sall, pour les mêmes faits d’accusation, la panique a gagné les proches de l’ancien maire du Plateau qui craignent un scénario pareil en Côte d’Ivoire pour leur champion.

Un mois après sa révocation de la mairie du Plateau en tant que maire de la commune, Noel Akossi Bendjo n’est toujours pas de retour au pays. L’homme qui avait annoncé son retour en Côte d’Ivoire pour la troisième semaine du mois d’Août, n’est pas prêt de rentrer. Et pourtant, il faut que l’ancien PCA de la SIR revienne au pays pour répondre des faits de «déviation dans la gestion et faux en écritures publiques » dont-il est accusé. Lors d’une conférence de presse tenue récemment au Palais de Justice d’Abidjan-Plateau, le Procureur de la République, Richard Adou indiquait l’ouverture «d’une information judiciaire » contre Akossi Bendjo.

« Dans la troisième semaine du mois (d’août Ndlr), je vais en Côte d’Ivoire. Je ne suis pas en fuite, il faut que les Ivoiriens en soient rassurés. Je ne suis pas un prisonnier, je ne peux pas être en fuite», avait-il déclaré mais jusqu’aujourd’hui, il n’est pas encore de retour. Selon une source proche de l’ancien maire du Plateau contactée par Linfodrome, une sorte de peur panique se serait emparée du camp Bendjo depuis la révocation de Khalifa Sall de ses fonctions de maire de la capitale sénégalaise et sa condamnation en appel à cinq ans de prison ferme pour «faux en écritures publiques » et « utilisation des deniers publics de la commune à des fins personnelles ou privées ».

Débarqué pour les mêmes faits d’accusation, Noel Akossi Bendjo craindrait désormais d’être lui-aussi arrêté une fois de retour à Abidjan et écroué derrière les barreaux. Cette crainte est si grande que l’ancien maire qui a animé une conférence il y a une semaine face aux militants PDCI de France sur le thème des « perspectives et stratégies de la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020 », n’a pas daigné faire mention de son probable retour en Côte d’Ivoire.

David YALA

 

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte