×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 363

Agboville : Un barrage des Frci attaqué, hier

.Des blessés, 10 suspects arrêtés
Des FRCI en patrouille @AFP
Les populations d'Agboville se sont réveillées, ce mercredi matin, dans la psychose totale. Vu que toutes les artères débouchant sur la cité de l'Agnéby étaient contrôlées par des éléments des Frci armes aux poings.

De sources concordantes, très tôt, au petit matin, ce mercredi 8 août 2012, un commando de dix personnes a attaqué à l'arme lourde un des barrages du groupement des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) basé à Agboville. Il s'agit du barrage d'Erymakouguié I, situé à l'entrée sud d'Agboville. De sources proches du groupement, il était environ 3h du matin quand une forte détonation a retenti non loin du barrage.

Tirant du coup les "militaires" de leur quiétude habituelle. Puis s'ensuivent des échanges de tirs qui ont duré quasiment une heure de temps. Les armes utilisées par les insurgés sont de type AK47. Le bilan provisoire fait état d'un élément des Frci blessé. Ce dernier a été évacué dans un centre hospitalier à Abidjan vu que son état était jugé sérieux.

Du côté des assaillants, nos sources indiquent qu'il y a eu plusieurs blessés qui ont pu se fondre dans la nature. Aucune prise de prisonniers, ni de saisie d'armes n'a été constatée. Il faut rappeler que suite aux attaques du commissariat du 17ème arrondissement de Yopougon et du camp d'Akouédo, les barrages à Agboville ont été sérieusement renforcés pour annihiler toute velléité déstabilisatrice du côté de l’ennemi.

Les Forces républicaines d'Agboville sont, aujourd’hui, en alerte maximale. Le ratissage qui a suivi l’attaque d’hier a permis de mettre la main sur dix suspects qui ont été remis à la gendarmerie. Au nombre de ceux-ci des jeunes du village abritant le barrage.

En fin d’après-midi, à Erymakouguié I, le spectacle était saisissant : de nombreux habitants munis de leurs effets quittaient le village par peur de représailles. L’idée que certains villageois seraient de mèche avec les assaillants avait prospéré de sorte que beaucoup redoutaient de nouveaux affrontements.

Célestin KOUAME
(Correspondant régional)

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte