Différentes attaques à Abidjan et à l’intérieur, Hamed Bakayoko avertit : « Notre réaction sera sans merci »

Les révélations du ministre de l’intérieur
Le ministre d’Etat-ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko a réitéré la détermination du gouvernement à faire face à ceux qui attaquent
Le Conseil des ministres tenu, le mercredi 8 août 2012 au Palais présidentiel au Plateau, a fait une large place à la question sécuritaire marquée par les attaques meurtrières du 17ème arrondissement de Yopougon (nuit du 4 au 5 août 2012), et du camp Akouedo (nuit du 5 au 6 août).

A l’issue du Conseil, le ministre d’Etat-ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko a livré à la presse, quelques informations sur les attaques perpétrées ces derniers jours. Selon lui, 11 personnes ont été arrêtées et le cerveau de l’attaque d’Akouedo est en cavale. Ce dernier, soldat au camp d’Akouedo, se nomme Blé Hervé alias Gedéon. ‘’Les différentes attaques des derniers jours ont été planifiées par les pro-Gbagbo du Ghana. Le cerveau Hilaire Blé (Hervé) était en contact avec Abel Naki, l'organisateur des manifestations pro-Gbagbo en Europe’’, a révélé Hamed Bakayoko.

Au dire du ministre d’Etat, Gédéon avait déserté le camp ainsi que son domicile avant l’attaque. ‘’Les gens veulent occuper un camp ou une ville pour engager des négociations avec le gouvernement’’, a soutenu le ministre qui a laissé entendre : ‘’Les Pro-Gbagbo ne pourront jamais tenir une position en Côte d'Ivoire. Les enquêtes se poursuivent et se dérouleront dans la transparence’’. Hamed Bakayoko a fait savoir que ‘’le gouvernement est déterminé à les contenir’’. ‘’Notre réaction sera sans merci’’, a-t-il averti. Le patron de la sécurité ivoirienne s’est convaincu que ce sont les pro-Gbagbo qui tirent les ficelles depuis l’attaque de Para où 7 Casques bleus ont été tués.

Selon lui, ce sont des opérations planifiées pour déstabiliser le pouvoir en place. ‘’Les jours à venir, nous n’allons plus tolérer’’, a prévenu le ministre d’Etat. Hamed Bakayoko a par ailleurs, indiqué que pendant le Conseil des ministres, le gouvernement s’est incliné devant la mémoire des disparus des dernières attaques meurtrières.

Pour les autres points du Conseil des ministres, ils ont été faits par le porte-parole du gouvernement, Koné Nabagné Bruno. Relativement aux frais d’inscription à l’Université, il a annoncé que le gouvernement a décidé du paiement de la somme de 30.000 Fcfa. Le Gouvernement prend ainsi en charge 70% des frais pour cette année.

Le Conseil de l’Université, faut-il le rappeler, avait décidé 100.000 FCfa pour la licence, 200.000 Fcfa pour le Master, et 300.000 Fcfa pour le Doctorat. Ces mesures ont donc été différées pour trois ans. Notons qu’elles avaient été suspendues par le chef de l’Etat après une levée de boucliers au sein des populations. Au plan économique, Koné Bruno a affirmé que le gouvernement a passé un marché à une société d’exploitation minière à Tengrela au nord de la Côte d’Ivoire.

BAMBA Idrissa


Bamba Idrissa

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte