Municipales et régionales du 13 octobre : Les hommes de Soro pour contrer le Rhdp unifié de Ouattara


Le député Tehfour Koné, candidat aux élections municipales dans la commune d'Abobo où il bénéficie du soutien de Guillaume Soro pour terrasser le ministre d'Etat, Hamed Bakayoko

Par candidats interposés, Guillaume Soro va affronter des listes du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes au prochaines élections locales dans plusieurs communes de la place.

On parle très peu d’eux. Ils semblent éclipsés par les tensions plus vivaces entre le Pdci-Rda et le parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), qui prend de l’allure à mesure que se rapproche la date des prochaines élections municipales et régionales. Pourtant, ils existent bel et bien et vont jouer pleinement une partition dans ce débat. Eux, ce sont les hommes de Guillaume Soro, candidats à ces joutes électorales du 13 octobre prochain. Comme le Pdci-Rda, ils vont, eux-aussi, affronter des candidats du Rhdp unifié. Parce qu’ils ont choisi d’aller sous la bannière indépendante, car ils ne se reconnaissent pas dans le parti unifié, quoique leur mentor soit vice-président du Rdr, figure de proue du Rhdp.

Ainsi, il faut s’attendre à des batailles rudes dans plusieurs localités où ces farouches partisans de Guillaume Soro se préparent activement pour faire mordre la poussière aux candidats du Rhdp. C’est le cas de la commune d’Abobo où le député Tehfour Koné défie le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, candidat du parti au pouvoir.

Outre Abobo, dans le District d’Abidjan, les hommes de Guillaume Soro veulent aussi la grande et symbolique commune de Yopougon. Dans ce fief attribué à l’ex-président, Laurent Gbagbo, c’est l’un des membres du Réseau des amis de la Côte d’Ivoire (Raci) de Soro Kanigui, mouvement politique proche de Guillaume Soro, qui se prépare à affronter le ministre-maire, Kafana Koné. Yéo Baba n’a pas voulu laisser le terrain au maire Rdr qu’il aura en face comme adversaire dans les jours et semaines à,venir.

Juste à quelques centaines de kilomètres d’Abidjan, à Fresco, l’ex-ministre des Sports, Alain Michel Lobognon veut rempiler. Mais, le député-maire, qui fait partie des cadres des ex-Forces nouvelles (ex-rébellion) affranchis du Rdr, n’a pas opté pour un parrainage politique. Il part en indépendant contre d’éventuels candidats du pouvoir dont le président du Conseil régional, Légré Dakpa Philippe, qui lui fait aucun cadeau sans ses sorties.

A Séguéla, fief natal de l’ex-Secrétaire général du Rdr, Amadou Soumahoro et du ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, l’ex-directeur général de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci), Issiaka Fofana s’est positionné pour le compte des pro-Soro. L’ancien directeur des Affaires administratives et financières de la Primature sous Guillaume Soro, est resté fidèle à son mentor. Lui aussi part sous la bannière indépendante dans sa zone contre un adversaire désigné du Rhdp unifié. Idem dans la commune de Gbon-Kolia où le jeune et bouillant député, Touré Alpha Yaya, est déterminé à faire mordre la poussière au parti unifié.

Dans la commue d'Issia, la députée, Célestine Trazéré Olibé, vice-présidente du Rdr, s'est allignée sur la liste des indépendants pro-Soro, à défaut d'avoir été parainné par le parti unifié. L'honorable Trazéré, député à l'Assemblée nationale, compte parmi les compagnons fidèles à Guillaume Soro. Le chef du Parlement ivoirien ne devrait pas être inactif dans la promotion de cadres dans le Tchologo, notamment à Ferkessédougou, son département natal dont il est l’élu. Il pourrait y avoir positionner un de ses hommes pour briguer l'un des sièges communaux pour asseoir son règne. 

Bref, ces joutes prévues dans un mois s’annoncent très palpitantes entre des adversaires déclarés qui se guettent dans plusieurs localités du pays. Plus que jamais, des hommes de Guillaume Soro, à l’instar du Pdci, veulent démontrer leur assise sur les bases et à l’intérieur du Rdr dont certains se sont ouvertement affranchis.

Même s’il ne dénie pas son poste de vice-président du Rdr, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, lui-même, ne s’est pas encore affiché comme partie prenante du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes que vient de mettre sur pied le président de la République, Alassane Ouattara. Le chef du Parlement ivoirien, donnant son avis sur cette nouvelle formation politique, avait voulu qu’elle ne laisse à la traine aucune composante de l’ex-coalition au pouvoir transformée en parti politique. Guillaume Soro faisait ainsi allusion au Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié, qui a fini par se retirer du projet conduit par le chef de l’Etat. Le vice-président du Rdr chargé du Tchologo, lui, entretient encore le flou, se gardant de prendre part à une quelconque activité du Rhdp, sans toutefois y afficher son adhésion qui devrait l’être d’office.

 

F.D.BONY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte