Après avoir rencontré Laurent Gbagbo et Blé Goudé : KKB fait des confidences


Encore une autre visite de Kouadio Konan Bertin dit KKB à la Cour pénale internationale (Cpi). Après celle de 2015, l'ex-député de Port-Bouët a rendu visite les 6 et 7 septembre 2018, à l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, et à son dernier ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, qui attendent la reprise de leur procès, le 1er octobre prochain.

Depuis Paris où il se trouve actuellement, le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 a indiqué au téléphone hier, dimanche 9 septembre 2018, qu’il reste fidèle à sa logique depuis la crise post-électorale. «J’ai toujours soutenu, de façon constante, que c’est à deux qu’on se bat, et donc c’est à deux qu’on se réconcilie», a-t-il souligné. Faisant le point de sa visite, KKB a souligné avoir «trouvé le président Gbagbo plus détendu, jovial et plus serein».

A relire: Divorce PDCI-RHDP/ KKB revient à la charge:« Je n’avais jamais cru en l’alternance telle qu’envisagée par Bédié»

Le visiteur de la prison de Scheveningen a révélé la réaction des deux détenus suite à la libération de 800 prisonniers de la crise post-électorale dont Simone Gbagbo, Lida Kouassi Moïse et Assoa Adou. Selon lui, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont apprécié l'amnistie prise par le président Ouattara le 6 août dernier. «Tout le monde est heureux de voir ses proches, libérés. C’est le cas du président Gbagbo. C’est le cas de Blé Goudé», a déclaré le cadre du Pdci-Rda.

Pour KKB, la libération des prisonniers de la crise post-électorale est un élément majeur qui vient booster la réconciliation nationale. «Maintenant, il faut qu’on sorte définitivement de la logique de belligérance, de la logique de défiance pour nous installer définitivement dans une logique de paix ; la paix à construire par la confiance qu’il faut reconstruire entre les Ivoiriens et les acteurs politiques. Parce que ce dont mon pays a besoin aujourd’hui, c’est de rassembler, à nouveau, ses enfants, ses filles et fils, dans une communauté de destin. C’est ça le rêve de Félix Houphouët-Boigny », a conclu l'ex-député de Port-Bouët.

 

Cyrille DJEDJED

 

 

 


 

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte