Municipales et régionales 2018: 30 000 soldats mobilisés pour la sécurisation du scrutin, certaines régions sensibles investis dès le 8 octobre


30 000 soldats mobilisés pour la sécurisation du scrutin du 13 Octobre 2018

La Commission Electorale Indépendante (CEI) a eu une séance de travail, le jeudi 20 septembre 2018 à Abidjan-II Plateaux, avec les candidats aux élections couplées du 13 octobre 2018.

Cette séance étant également ouverte aux partis et groupements politiques, elle a été l’occasion pour le président de la CEI de leur remettre, sur support numérique, la Liste Electorale Définitive (LED). Les candidats aux élections couplées qui souhaiteraient obtenir aussi la LED devront se rapprocher de l’imprimerie nationale a indiqué Gervais Coulibaly, vice-président de la CEI en charge de la Liste Electorale. Dans son exposé, il a signalé que la LED compte 6 595 790 électeurs (3 357 633 Hommes et 3 2380157 Femmes) répartis sur 10 599 Lieux de Vote (LV) soit 20 504 Bureaux (BV). Il a également souligné qu’il s’en suivra la remise aux nouveaux inscrits, ainsi qu’à certains anciens inscrits ayant apporté des modifications à leurs données personnelles, des cartes d’électeurs. Enfin Gervais Coulibaly a expliqué que tous les électeurs ne sont pas concernés par les élections couplées à venir. Il s’agit essentiellement de certains électeurs des Districts autonomes d’Abidjan et de Yamoussoukro inscrits dans des localités en dehors du territoire des Communes.

Avant le Vice-président, le Président de la CEI, Youssouf Bakayoko, a fait comprendre à tous que « le processus devant nous conduire aux élections couplées des Conseillers Régionaux et des Conseillers Municipaux est inexorablement en marche ». La Campagne électorale va s’ouvrir le 28 septembre à 00 heure et s’achèvera le 11 octobre 2018 à minuit. « Avant l’entame de celle-ci, il sera remis à chaque liste de candidatures, trois cents (300) Affiches et mille (1000) spécimens de bulletins de vote », a affirmé le Président de la CEI. Tout en invitant tous les candidats à « une campagne apaisée », il les a assurés que la CEI travaillera avec équité pendant tout le processus. « Nous voudrions enfin vous rassurer, et avec vous, l’ensemble de la Communauté nationale de notre détermination à organiser des élections fiables, transparentes, équitables et dont les résultats seront à tous égards le reflet du choix des électeurs », s’est-il engagé. En outre, des dispositions particulières ont été prises pour la sécurisation de tout le processus. « Les élections locales suscitant beaucoup plus passions », le Vice-président Alain Dogou, en charge de la Sécurité, a informé l’assistance de l’existence d’un plan de sécurisation avec le centre opérationnel interarmées (COIA) qui implique 30 000 soldats (Policiers, militaires gendarmes compris). Enfin, Alain Dogou a expliqué que certaines régions étant plus sensibles que d’autres, la sécurisation, pour celles-ci, démarrera dès le 8 octobre avec une présence remarquée des forces de l’ordre. Cette séance de travail s’est achevée par la formation des candidats au mode opératoire des élections couplées.

Avec Sercom

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte