PDCI-RDA/ Décision de Justice : Les députés PDCI dénoncent une tentative de déstabilisation du parti et réitèrent leur soutien à Bédié


Ph DR

Après la décision de suspension de la justice ivoirienne des résolutions du Bureau Politique (BP) du 17 juin dernier, les députés membres du groupe parlementaire PDCI-RDA, dénoncent une « cabale politique », et annoncent les couleurs, en vue BP du lundi 24 septembre 2018.

Le PDCI-RDA ne faiblira pas, mieux il ira au Bureau Politique du lundi 24 septembre 2018 à Daoukro, avec la ferme conviction de confirmer les résolutions du 17 juin dernier. C’est en substance ce que l’on peut retenir de la conférence de presse animée par les députés membres du groupe parlementaire de cette formation politique, le jeudi 20 septembre 2018, au siège du parti à Cocody.

 « Après la bonne tenue du bureau politique du 17 juin, nous les députés du groupe parlementaire du PDCI-RDA, nous irons encore à ce bureau politique pour soutenir et confirmer les résolutions qui ont été prises le 17 juin. Nous avons mis le président Henri Konan Bédié en mission. Nous lui avons donné un mandat lors de la réunion du 17 juin. Le président Henri Konan Bédié a mené toutes les actions au cours de ce bureau politique, il va encore nous rendre compte et nous allons adouber, nous allons approuver toutes les actions qu’il va mener », a fait savoir le député Guy Bailly Dodo. Cette sortie des députés du vieux parti fait suite à la décision de justice, tombée la veille, mercredi 19 septembre 2018.

Dans cette décision signée du juge Massofola Traoré, le tribunal de première instance avait suspendu les résolutions du bureau politique du PDCI-RDA du 17 juin dernier.

 A travers de cette décision du Tribunal d’Abidjan, l’honorable Kouassi Kouamé Patrice, député de Yamoussoukro, voit clairement « une cabale politique » dirigée contre son parti le PDCI. « A la vérité, c’est un combat pour déstabiliser le PDCI-RDA, afin qu’il n’y ait aucun organe qui puisse exister au moment de l’expiration du mandat de ces organes le 07 octobre », a-t-il expliqué. Estimant que ce sont la prorogation du mandat du président du parti, Henri Konan Bédié et celle des organes du parti qui sont visées.

A l’en croire, cette "stratégie" aurait pour but de créer un bicéphalisme à la tête du PDCI'', comme l’on a pu le constater depuis un certain temps, à la tête de plusieurs partis politiques, en leur imposant la légalité de ceux qui n’ont pas la légitimité".

« S’il faut 1000 bureaux politiques, on aura 1000 bureaux politiques. Il n’est pas question de se laisser faire », a fait savoir le député Kouamé Patrice.

 Jean Kelly Kouassi (Stg)

Jean Kelly KOUASSI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte