CPI / Procès Gbagbo et Blé Goudé: Cuno Tarfusser (juge-président) à des journalistes ivoiriens: «La décision que nous prendrons sera la meilleure »»


Le juge-président, Cuno Tarfusser, appelle les Ivoiriens à travailler à faire baisser les tensions.

Le juge-président, Cuno Tarfusser, a rencontré la presse le vendredi 05 octobre 2018, à la salle 3 de la Cour pénale internationale (Cpi), pour des échanges sur le procès ‘’ le Procureur c Laurent Gbagbo et Blé Goudé ‘’. Avant tout, il a tenu à lancer un message fort aux Ivoiriens. «Je voudrais profiter de vos journaux pour demander aux Ivoiriens de ne pas détruire leur beau pays. Je sais que ce procès éprouve les Ivoiriens, depuis plus de six ans qu’il dure. Que les Ivoiriens sachent que nous ne sommes pas en train de régler un problème politique de la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire est un beau pays que je rêve de visiter avant ma mort », a-t-il dit, ajoutant qu’il est maintenant habitué aux Ivoiriens, et qu’il a beaucoup appris de leur pays, qui est pour lui l’un des meilleurs.

Parlant du procès des détenus ivoiriens, le juge Tarfusser a expliqué pourquoi, à deux reprises, il a voté pour que Gbagbo soit mis en liberté. « J’ai écrit ma motivation. J’estime que six ans de détention préventive, c’est suffisant ». Le juge italien a indiqué qu’il ne sait pas ce que les Ivoiriens pensent de lui. « Mais je leur promets que les juges feront leur travail sans parti pris, ni pour les pro-Gbagbo, ni pour les pro-Ouattara. Nous allons évaluer les preuves et décider en toute objectivité. C’est vrai que ce n’est pas facile de prendre une décision unanime à trois. Nous sommes trois juges qui venons de systèmes juridiques différents, mais il nous appartient d’évaluer, à travers des échanges, la véracité des preuves », a rassuré Cuno Tarfusser, soulignant que les juges sont parfaitement conscients qu’il s’agit d’un dossier sensible. « C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai lancé un message au début de notre rencontre. Je souhaite que les Ivoiriens travaillent à faire baisser les tensions, plutôt que de les raviver. Personnellement, je suis convaincu à 100 % que la décision que nous prendrons sera la meilleure », a promis le juge président.

Vamara COULIBALY

Envoyé spécial à La Haye

 

Coulibaly Vamara

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte