Fin de la campagnes des municipales et régionales 2018 : Des pro-Gbagbo et des leaders du Rdr s'affichent derrière Aby Raoul, voici leurs explications


Le maire de Marcory, Raoul Aby, a terminé sa campagne pour sa réélection, dans la ferveur, à Marcory

Au derniers jours de sa campagne, le maire sortant de Marcory, Raoul Aby, a eu le soutien de plusieurs personnalités politiques et de la société civile, dont des leaders proches de l'ex-président Laurent Gbagbo et du Rdr.

C'est sous des viva d'espoir, des lumières et des bruits de feux d'artifice que le maire sortant de Marcory, candidat à sa propre succession, a clôturé sa campagne pour les élections municipales de ce samedi 13 octobre 2018. Raoul Aby a choisi, pour ce dernier jour, d'animer un meeting géant à Anoumabo, son village natal. Non pas parce que cette localité devrait être la moins servie, mais pour finir en beauté avec les siens. Effectivement, le public qui s'est mobilisé à la place du Femua peut convaincre le maire de Marcory d'avoir terminé en fanfare sa campagne.

Mieux, Aby Raoul peut se réjouir de l'engagement sur la place publique, et devant ses parents, de leaders pro-Gbagbo, mais aussi du Rdr, à ses côtés. Candidat malhereux, lui-même, en 2013 contre le maire sortant, Vincent Yaï, l'un des leaders de l'ex-LMP (La Majorité présidentielle) sous Laurent Gbagbo, a rallié formellement la liste du Pdci-Rda, conduit par son délégué communal, promu il y a quelques jours vice-président de son parti. Devant un public acquis à la cause, M. Yaï a donné les raisons de son ralliement au maire Aby Raoul. « Je ne suis pas Pdci, mais je suis sur sa liste du maire Aby Raoul, parce que tout le monde voit ce qu'il a fait. Quand on écoute Aby Raoul, il a le courage, la témérité, la vigueur de Lmp. Il est humain malgré tout ce qu'on peut lui reprocher ». Et le partisan de Laurent Gbagvbo de lancer à l'endroit des dirigeants du Pdci, ironique : « Vous risquez de perdre Aby Raoul, car il risque de devenir LMP ». Au passage, Vincent Yaï a clairement exprimé son engagement, ce samedi 13 octobre 2018, à se rendre dans les urnes avec ses camarades Lmp pour voter Raoul Aby.

M. Yaï ne sera pas le seul partisan de l'ex-régime à s'afficher ainsi publiquement pour le maire de Marcory. Il aura à sa suite Mme Pulchérie Bailly, anciennement candidate malheureuse à la députation pour le compte du Front populaire ivoirien (Fpi), qui a engagé son parti derrière le natif d'Anoumabo. « Je viens de la part du Fpi pour soutenir la liste du Pdci incarnée par le maire Aby Raoul. Aby Raoul a une histoire. C'est pourquoi nous le soutenons. J'ai refusé en 2013 d'être sur sa liste parce que nos leaders étaient en prison. Cette année, je suis sur la liste du Pdci avec Raoul Aby et j'en suis fière ». Une fierté partagé également par la jeunesse pro-Gbagbo de Marcory, dont l'un des leaders, Jimmy,entouré de ses camarades, a salué l'esprit d'ouverture du maire, celui-ci ne les ayant pas « abandonnés ». Bien au contraire, « il a travaillé avec nous », a souligné l'orateur.

L'intervention de Mme Fanta Kéita, épouse Coulibaly, et sa délégation aura été sans doute la cerise sur le gâteau pour le maire-candidat de Marcory. Cette dame, l'une des femmes leaders du Rdr de la commune, a choisi, elle aussi, de se rallier au candidat du Pdci-Rda. Ce, pendant que son parti adoube un autre candidat pour le même scrutin. Celle-ci a traduit ce qu'elle présente comme la destinée du maire Raoul Aby. Une destinée qui, a-t-elle prophétisé, va l'amener au delà de la mairie de Marcory. « Aby Raoul est quelqu'un qui sait partager, rassembler. C'est pourquoi le président Ouattara l'a choisi pour être le Coordonnateur du Rhdp à Marcory. Peuple Atchan, vous devez être fiers de votre fils. Aby Raoul, ta réélection sera notre réélection à tous », dira Mme Coulibaly, sous un tonnerre d'acclamation soutenu par le Commissaire politique du Rdr, Famourou Touré.

Ragaillardi par ces soutiens, Aby Raoul laissera très peu de place aux mots. Il se contentera d'adresser un message particulier à ses parents d'Anoumabo en les mobilisant à lui réserver un soutien à nul autre pareil dans les urnes le samedi. « Vous m'avez confié une mission il y a 5 ans. C'est le moment de vous rendre compte.

Je n'ai pas failli. Je n'ai pas négligé le village d'Anoumabo. Je ne faillirai pas quand il s'agit d'Anoumabo. J'assumerai mon destin parce que je sais que vous êtes derrière moi. Les mannes sont derrière moi. Je voudrais vous demander de me donner encore une chance, parce qu'Anoumabo, quand tu veux, rien n'est impossible ».

Aby Raoul donnera les raisons de son engagement pour sa commune, et pour les siens, car soulignera-t-il sur un ton pathétique : « Nous n'avons plus de plantation. La seule chose qui nous reste, c'est la mairie ». Aussi, a-t-il invité ses parents Atchans à taire les petites querelles internes pour regarder l'intérêt collectif afin de mener les batailles extérieures. « C'est pour cela qu'au soir du 13 octobre, je voudrais qu'il y ait un écart de 10.000 voix entre mes adversaires et mois. Samedi, c'est le jour de la confirmation, le jour où nous allons installer Aby Raoul. Nous ne devons faire aucune place à l'adversaire..... », a conclu, sur ces mots, le tout nouveau vice-président du Pdci-Rda, maire de Marcory.

 

F.D.BONY

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte