Coopération Ivoiro-Française : Hamed Bakayoko et Jean Yves Ledrian lancent les travaux de construction d’un centre de lutte contre le terrorisme à Jacqueville


Ph DR

Jean Yves Ledrian et Hamed Bakayoko, respectivement ministre français en charge de l’Europe et des Affaires Etrangères et ministre ivoirien de la défense, ont procédé ce jeudi 18 octobre 2018, au lancement des travaux de construction de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme.

La cérémonie a eu lieu sur le site Mokagnerin d’Abrebi, village de la ville balnéaire de Jacqueville. Le chef de la diplomatie française, a à cette occasion réitéré la volonté conjointe des Etats Français et Ivoirien à mutualiser leurs efforts pour lutter efficacement contre le terrorisme. « C'est justement contre le terrorisme que nous avons décidé de lutter ensemble et c'est pour affirmer notre détermination à mener ce combat côte à côte que nous sommes réunis ici au lancement du projet de l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme", a fait savoir le ministre Français.

Il a indiqué que l’Académie sera à la fois une école de formation de cadres, un camp d'entraînement et un institut de recherches stratégiques qui permettra le partage des expériences, et une collaboration renforcée entre la France et la Côte d'Ivoire, ce qui permettra selon lui la mise en place des outils de riposte coordonnée et concertée contre le terrorisme ».

La particularité de cette institution a poursuivi le ministre Jean Yves Ledrian, c’est qu’elle réunira tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le terrorisme, aussi bien les acteurs venant du monde du renseignement, des unités spécialisées des forces armées, les forces de sécurité intérieur ou du monde judiciaire pour qu'il y ait une approche globale de la lutte contre le terrorisme. Afin que l'ensemble des acteurs puissent mutualiser à la fois leurs forces, leurs efforts, leurs compétences et leurs informations.

« La France est partenaire total de ce projet (…), c’est un partenariat essentiel à la fois pour la sécurité de la Côte d’Ivoire et de la région tout entière », a-t-il-renchéri. Avant d’ajouter que des unités d’élites des forces françaises (le GIGN, le Raid et les forces spéciales avec à leurs côtés des magistrats spécialisés), seront aux côtés de leurs homologues ivoiriens pour la formation des futurs stagiaires.

Pour le ministre Hamed Bakayoko, la mise en service de cette académie permettra d’anticiper certaines actions terroristes, ce qui permettra aux populations de vivre dans la quiétude. "Nous venons poser un acte qui va permettre à nos populations de vivre dans plus de quiétude. Parce que bien souvent, les terroristes ont toujours eu une longueur d'avance sur nous. On intervenait toujours après coup. Il nous appartient aujourd'hui de devancer ces actes-là, par la connaissance par nos experts des modes opératoires, la connaissance par les experts de leurs moyens de financement, pour prévenir l'acte. Ne pas avoir à intervenir après l'acte," a confié le ministre ivoirien de la Défense. Ce projet, a précisé le ministre Hamed Bakayoko, se réalisera sur une période de 10mois, de manière séquencée. « 20 millions d’Euros sont déjà prêts pour le financement de ce projet », a-t-il confié      .

Il est à noter que l'Académie s’étendra sur une superficie de 1171 ha, mise à disposition par l’Etat ivoirien. Elle comprendra deux grands espaces dont le premier abritera des bâtiments académiques, un poste de contrôle et des logements. Le second ; sur 1000ha comprendra des zones d’entrainement, une zone nautique, et un village de combat. Le centre proposera pour son volet pédagogique, des formations concernant des niveaux stratégiques, opérationnels et tactiques. Les premiers entraînements pourront s’y dérouler à la mi-novembre 2019 », a confié le ministre ivoirien de la défense.

Jean Kelly Kouassi (Stg)

Jean Kelly KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte