Situation socio-politique : « Les jours avenirs, le président Ouattara sera obligé de tout accepter », déclare Innocent Yao


Ph DR

Innocent Yao, président de la jeunesse rurale du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Jpdci-rurale), s’est prêté aux questions des journalistes, portant sur les sujets brûlants de l’actualité politique nationale.

C’était lors d’une visite d’amitié qu’il a effectuée à la rédaction du confrère Afrique matin, le mardi 06 novembre 2018. A cette tribune, le premier responsable de la jeunesse rurale du PDCI-RDA, n’y est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer les « graves incidents » et « autres irrégularités » qui ont émaillé les résultats des élections municipales et régionales du samedi 13 octobre 2018. A l’écouter, le président Ouattara, se verra obligé de se plier aux revendications de l’opposition ivoirienne.

« Les jours à venir, le président Ouattara sera obligé de tout accepter. S’il est épris de paix et du bonheur des Ivoiriens, il sera obligé de tout accepter. La réforme de la CEI, les cartes d’identité qui expirent en 2019, la question des prisonniers politiques et celle de la réconciliation, toutes les questions d’actualité, le président Ouattara va tout accepter avant la présidentielle de 2020 », a confié M. Innocent Yao.

Faut-il rappeler que, les partis membres de l’opposition ivoirienne, dont le parti présidé par Henri Konan Bédié, avaient, bien avant la tenue de ce scrutin réclamé, la réforme de la commission électorale indépendante (CEI). Une revendication rejetée par le président Ouattara, qui avait pour sa part reporté, la recomposition de l’institution, pour les élections présidentielles de 2020.

Une décision du chef de l’Etat qui aura contribué à « jeter de l’huile sur le feu », puisque, de nombreux candidats, indépendants et ceux du vieux parti qui prenaient part à ces élections, avaient crié à la fraude, avant et après le déroulement du scrutin.

102 recours ont été déposés devant la chambre administrative, instance en charge de la proclamation des résultats définitives de ces élections. Quant à la reforme de la CEI, certaines sources annoncent les premières tractations à compter de Janvier 2019.

Jean Kelly Kouassi

 

 

Jean Kelly KOUASSI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte