FPI: La guerre Gbagbo-Affi N'Guessan aura lieu


En décidant cette fois de mettre un terme à l'intérim et en prenant lui-même la tête du FPI, Gbagbo aura désormais face à lui Affi N'Guessan

Ça y est! C'est fait. Il n'y a plus de doute. Laurent Gbagbo, incarcéré La Haye, vient enfin de prendre les rênes du Front populaire ivoirien (FPI). Dans un communiqué rendu public ce vendredi 16 Novembre 2018, l'ancien chef de l'Etat a pris d'importantes décisions concernant la vie du parti.

Le bicéphalisme à la tête du FPI va-t-il enfin connaître son épilogue avec cette dernière décision de Laurent Gbagbo? Alorsqu'il avait suspendu récemment toute activité politique du FPI suite au décès brutal de Sangaré Aboudrahamane, 1er ancien Vice-Président et Président intérimaire du parti, Laurent Gbagbo vient de faire prendre au parti un tournent décisif. «Après des séances de travail avec le Président du Comité de Contrôle, le camarade Hubert Oulaye et le Secrétaire Général Assoa Adou, et dans un souci de rassemblement et de repositionnement du Parti, j’ai pris les décisions suivantes : 1) Il n’y a plus d’intérim. J’assume pleinement la direction du Parti. 2) Conformément à nos statuts, je déciderai de la convocation des réunions des instances statutaires, qu’il reviendra aux vice-présidents, dans le respect de l’ordre hiérarchique, de présider. 3) La mise en œuvre des décisions, la gestion et l’administration du Parti au quotidien, continueront d’être assurées par le Secrétaire Général du Parti, le camarade Assoa Adou, avec lequel je suis en rapport constant», a-t-il indiqué dans une note signée du Dr Assoa Adou, Secrétaire Général du FPI.

Lisez aussi: (Fpi : Gbagbo – Simone, le malaise se précise, l’ex-Première dame écartée de la succession à Sangaré, la gestion du parti confiée à Assoa Adou)

Le fait que Laurent Gbagbo mette fin à l'intérim à la tête du FPI pour prendre désormais lui-même les choses en mains, risque de butter avec la décision de justice qui reconnaît Affi N'Guessan comme seul président ''légal'' du FPI. Avant le décès de Sangaré Aboudrahamane, la tension était tendue entre le camp de Pascal Affi N'Guessan (tendance plus ou moins modérée du FPI) et le camp Sangaré (considéré comme étant l'aile dure: Gbagbo ou rien). Adoubé par la justice, Affi N'Guessan ne manque aucune occasion pour se présenter comme étant le président du FPI. Tous avons encore en memoire la visite de condoléances, mercredi dernier au domicile de Sangaré au cours de laquelle un incident a failli gâcher la soirée après que Affi N'Guessan a été présenté comme le Président du FPI.

«Nous vous avons demandé les nouvelles et vous nous les avez données. Mais j’aimerais faire une précision. Nous n’allons pas accepter encore que vous nous insultez et que vous insultez le président Laurent Gbagbo. Devant la 1ère dame (Simone Gbagbo). Nous n’allons plus l’accepter. Ne venez pas nous insulter. Le président Laurent Gbagbo est en deuil et est très affecté. Le seul président du FPI, c’est le président Laurent Gbagbo», s'est énervé l'ancien ministre Ettien Amoikon. En décidant cette fois de mettre un terme à l'intérim et en prenant lui-même la tête du FPI, Laurent Gbagbo aura désormais face à lui Affi N'Guessan. A moins que ce dernier ne se retracte volontairement pour laisser la place à son ex-mentor au sein du FPI. Attendons de voir...

David YALA

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte