Adama Bictogo assomme Guillaume Soro : « Si tu ne veux pas du Rhdp, démissionne »


Adama Bictogo demande à Guillaume Soro la clarification de sa position.

Alors que la présidentielle de 2020 approche à grand pas, la tension monte au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Il y a peu, le président de la République, Alassane Ouattara, président du Rhdp demandait à Guillaume Soro la clarification de sa position. Cette fois c’est au tour d’Adama Bictogo, président du comité d’organisation du congrès du Rhdp de lui demander une clarification de sa position.

Adama Bictogo n’est pas allé du dos de la cuillère pour assener ses vérités au chef du parlement Ivoirien Guillaume Soro. En effet, il lui demande de démissionner s’il ne veut pas adhérer au Rhdp. Et ce, lors d’une rencontre avec la presse, le jeudi 06 novembre 2018. «Chacun doit se déterminer. Evidemment, si vous êtes président de l’Assemblée nationale que vous n’adhérez pas au Rhdp ou que vous avez décidé de ne pas être Rhdp,  n’attendez pas qu’on vous demande de partir, déposez le tablier, parce que ce n’est plus votre tabouret. On ne peut pas tricher en permanence avec le peuple », a martelé Adama Bictogo, affirmant au passage que le moment est venu pour que chaque personnalité politique de Côte d’Ivoire clarifie sa position par rapport au Rhdp, parti unifié.

« Nous n’avons  jamais vu cela. On ne peut s’asseoir sur deux partis politiques.  Donc c’est clair qu’à  partir du 26 janvier, le Rhdp en tant que parti politique doit se retrouver  dans  l’ensemble des composantes  de la République de Côte d’Ivoire parce que la mauvaise foi de certaines  personnes, gêne. A partir du 26 janvier, nous assumons notre  histoire, nous assumons  notre gouvernance parce  que nous n’avons pas peur de notre bilan. A partir  de ce moment, c’est clair qu’aussi bien au niveau des institutions que des ministères », a dit Adama Bictogo, qui demeure persuadé que le bilan de sa formation politique est positif. Et de ce fait garantit le maintien du pouvoir d’Etat en 2020.

Cette sortie d’Adama Bictogo intervient quelques semaines après le 5ème conclave du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire(Raci), mouvement dont Guillaume Soro est le président d’honneur et qui a décidé de le porter à la magistrature suprême en 2020. Pour rappel, Guillaume Soro rencontrera en début de semaine prochaine le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire(Pdci), Henri Konan Bédié. Cette rencontre s’annonce à cet effet très enrichissante dans le contexte politique actuel quand on sait que Bédié a tourné définitivement le dos au Rhdp et a engagé une procédure pour la constitution d’une plateforme de l’opposition. Peut-être qu’au terme de cette rencontre, Guillaume Soro pourra clarifier sa position. Attendons de voir !

Maxime KOUADIO (Stg)

Serge Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte