Bouaké: Des ex-combattants veulent tout mélanger, les forces de sécurité en alerte maximale


Les ex-combattants veulent manifester à nouveau

Assurément, la Côte d'Ivoire n'est pas encore sortie de l'auberge.

En effet, après que les forces mixtes de défenses et de sécurité ont étouffé dans l'oeuf un mouvement d'humeur des soldats démobilisés au corridor nord de Bouaké, il y a plus d'une semaine, ces derniers ont remis le couvert dès les premières lueurs de ce mardi 18 décembre 2018. Par vagues successives, ils ont rallié le corridor nord de l'axe Bouaké-Katiola. Selon un des leurs, Y.A, qui a requis l'anonymat, l'État de Côte d'Ivoire leur devrait la bagatelle somme de 18 millions FCFA ou en lieu et place, une villa à chacun.

«Quoiqu'il advienne, nous aurons gain de cause», a-t-il fulminé. Prenant très au serieux la menace de troubles á l'ordre public en préparation, les autorités policières ont quadrillé le périmètre. Un important détachement du CCDO sécurise les locaux de la station régionale de la RTI, y compris la princiaple rue des banques. In fine, pas de démobilisés sur le cooridor. La population vaque sereinement à ses occupations. Nous y reviendrons.

Une correspondance particulière

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte