Plateau/ Le Procureur poursuit Ehouo Jacques: L'Assemblée nationale ordonne la suspension des poursuites contre le député-maire


L'Assemblée nationale ordonne la suspension des poursuites contre le député-maire Ehouo Jacques

Le Bureau de l'Assemblée nationale réunie en urgence ce vendredi 11 janvier 2019 au Plateau a odonné la suspension des poursuites judiciaires conte le député-maire Jacques Ehouo.

 

Convoqué en urgence ce vendredi, le Bureau de l'Assemblée nationale a donné sa position sur l'affaire Jacques Ehouo-procureur de la République. Au terme d'une réunion, le Bureau de l'Assemblée nationale a ordonné la suspension des poursuites judicaires engagées contre le député -maire de la commune du Plateau. «Le Bureau de l'Assemblée nationale rappelle qu'il y a trois pouvoirs en Côte d'Ivoire : le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Après le président de la République, le député n'agit pas par procuration. Pour que des investisseurs viennent dans un pays, il y a deux choses dont ils tiennent compte : l'indice de sécurité et la justice. Le Bureau de l'Assemblée nationale ordonne la suspension des poursuites contre notre colègue Ehouo Jacques», a fait savoir le député Oulat Privat au nom de ses collègues députés.

Un peu plus tôt dans la matinée, le procureur de la République annonçait l'inculpation du député-maire Jacques Ehouo pour les faits de détpournement de deniers publics, faux et usage de faux et de blanchiment de capitaux. « Nous sommes dans un Etat de droit. Il est mieux d'avoir une justice équitable. Nous, députés, pensons que nous connaissaons mieux les lois que nous votons que quiconque. Nous demandons la suspension des poursuites», a-t-il conclu.

David YALA

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte