Dépôt des rapports d’activités de 2018 : Ahoua N’Doli met la pression sur les acteurs du corps de contrôle de l’Etat


Légende : Ahoua N’Doli Théophile a appelé les contrôleurs à faire preuve de diligence

Contrôleurs, auditeurs, inspecteurs et tous les acteurs du corps de contrôle de l’Etat étaient réunis à l’auditorium de la Primature au Plateau, le jeudi 10 janvier 2019, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux, à l’Inspecteur général d’Etat (Ige), Ahoua N’Doli Théophile.

Occasion saisie par le président de l’institution en charge du contrôle d’Etat, pour appeler ses collaborateurs des autres administrations, à déposer les rapports d’activités de l’exercice 2018. Lesquels, en plus de celui de l’Ige et de l’ensemble des institutions concernées, sont attendus en février prochain, sur la table du président de la République, Alassane Ouattara. « Je veux insister sur la nécessité de nous faire parvenir sous le sceau de l’urgence, vos rapports d’activités pour l’année 2018 (…). Le rapport que nous devons présenter au président de la République, c’est le rapport de tous les aspects de contrôle au niveau de la Côte d’Ivoire, donc le rapport d’activités de l’Ige mais le rapport d’activités de chacun de vos ministères. Nous avons besoin de ce rapport », a signifié le premier responsable de l’Ige, Ahoua N’Doli Théophile.

Il a également traduit à l’ensemble des personnalités, ses vœux de bonheur tout en présentant les chantiers de l’institution pour 2019. Notamment, la mise en œuvre du schéma directeur de la réforme des finances publiques portant sur le dispositif du contrôle des audits internes et des structures de contrôle d’audit interne dans les différents ministères, l’élaboration de la cartographie des risques au niveau de chaque ministère, et la conduite des missions d’audit basées sur les risques.

Sur les doléances formulées par Bamba Kadio Véronique, Inspectrice des services fiscaux et porte-parole du personnel, Ahoua N’Doli a assuré de ce que des démarches sont entreprises en vue d’adresser ces différents points qui portent essentiellement sur l’ absence de régies pour l’organisation des missions d’inspection et d’audit, l’insuffisance des recours, la difficile mise en œuvre des recommandations issues des inspections, et les insuffisances au niveau de la taille et des capacités du personnel.

Alassane SANOU

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte