Ex-Conseiller de Gbagbo, partisan de Ouattara aujourd'hui: Ce que Alcide Djédjé (Concorde) dit de l'acquittement de l'ex-président par la Cpi


« J’espère que sa libération ira dans le sens de la cohésion sociale », dit Alcide Djédjé, ancien collaborateur de Laurent Gbagbo.

L'ex-ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo, Alcide Djédjé, a réagi, mercredi 16 janvier 2018, à l’annonce de l’acquittement de l’ancien chef de l’État, par la Cour pénale internationale. « J’espère que sa libération ira dans le sens de la cohésion sociale », a dit Alcide Djédjé, désormais président du Congrès pour la consolidation de la République et le développement (Concorde) et membre du parti unifié Rhdp (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).

M. Djédjé se confiait, d'ailleurs à la presse, au sortir des préparatifs du pré-congrès du Rhdp à Gagnoa. Aux journalistes qui lui ont demandé ce qu’il attendait de son ancien patron, le président de Concorde a lâché : « on va attendre qu’il sorte et on va voir ce qu’il offre ». Celui qui était encore, il y a peu, militant du Front populaire ivoirien (Fpi) avant de fonder Concorde, puis de rejoindre le Rhdp, dit espérer que l’offre de Laurent Gbagbo coïncide avec le discours de réconciliation tenu, depuis quelque temps, par ses proches collaborateurs, dont Assoa Adou. « Je n’ai pas d’opinion », botte en touche le diplomate, appelé à se prononcer sur une éventuelle candidature du fondateur du Fpi à l’élection présidentielle de 2020.

Quant au co-président du comité d’organisation du pré-congrès du Rhdp Gagnoa, Joachim Djédjé Bagnon, il se lâche un peu plus et affirme que la libération de Laurent Gbagbo va apporter la paix.

Interrogé sur un possible blocage de la candidature de Laurent Gbagbo en 2020, du fait de sa condamnation par la justice ivoirienne, à 20 ans de prison, Djédjé Bagnon déclare dans un langage voilé : « celui qui a commencé va terminer ». Selon lui, le retour de l'ex-président mettra fin aux palabres et ramènera une paix définitive en Côte d’Ivoire. « Je ne peux l’amener dans mon parti. Il ne peut pas m’amener dans son parti. Mais, c’est mon frère. A son arrivée à Mama, je vais faire tuer des bœufs en son honneur », dit Djédjé Bagnon, réaffirmant la joie qui l’anime.

Abraham Sahié TOURÉ

Correspondant régional

 

Abraham Sahié TOURÉ

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte