Avant la création du Rhdp unifié : Amédée Kouakou sans détours : « C’est Bédié qui a tracé le chemin »


Le ministre Amédée Kouakou Koffi n'a pas épargné la responsabilité d'Henri Konan Bédié, dans la mise en place du Rhdp

Près de 3000 congressistes venus des trois départements de la région de la Marahoué, se sont retrouvés à la place Tchin-Tchin de Bouaflé, le samedi 19 janvier 2019, pour le pré-congrès de mobilisation en prélude au congrès constitutif du RHDP unifié du 26 janvier prochain. Une tribune qui a servi au ministre Amédée Kouakou pour révéler des vérités sur le président du Pdci-5da, Henri Konan Bédié.

A l’occasion, Amédée Kouakou Koffi, président du comité scientifique national du congrès constitutif du Rhdp a rappelé les objectifs de la création du RHDP en 2005 et relevé le rôle central du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié dans la création du parti Unifié Rhdp. « Lors de l’appel de Daoukro, c’est Bédié lui-même qui a souhaité que le parti unifié s’appelle Pdci-Rdr, avant qu’il ne tranche en disant, le parti unifié s’appellera Rhdp. Ce n’est pas quelqu’un d’autre, il faudrait que nous disions la vérité aux Ivoiriens. Le président Bédié a encore signé en avril 2018, l’accord politique pour dire qu’il est d’accord pour la création du Rhdp que lui-même a souhaité. Quand, il a signé cet accord politique, d’autres, dans le Pdci, ont crié leur désaccord », a souligné l’orateur, qui a tenu à faire une mise au point quant à la responsabilité du président du Pdci-Rda dans la création du parti unifié du Rhdp. « C’est le Président Bédié qui nous a donné la voie, qui a tracé le chemin du RHDP. Nous pensons que c’est le meilleur chemin et un devoir de reconnaissance et de fidélité à Houphouët-Boigny », a indiqué M. Amédée.

L’émissaire de la haute direction du parti unifié en création a saisi cette occasion pour faire des précisions sur les implications de cette formation politique, une fois qu’elle verra le jour. Amédée Kouakou a rassuré les militants qui craignent pour leurs postures actuelles dans leurs différentes formations politiques. « Je rassure tout le monde, au soir du 26 Janvier, si tu es secrétaire de section Pdci, tu es automatiquement secrétaire de section Rhdp. Il en est de même pour tous les autres secrétaires de section des partis-membres du Rhdp. Personne ne perdra quelque chose », a-t-il lancé, exhortant tous ceux qui se réclament enfants d’Houphouët-Boigny dans la Marahoué, et qui croient en sa philosophie, à se mettre ensemble pour travailler, construire la Côte d’Ivoire dans la paix, la cohésion, en vue du bien-être de tous.

Pour sa part, le secrétaire aux renforcements des capacités, Epiphane Zoro Bi, président régional du Comité d’organisation du pré-congrès de la Marahoué, a salué l’objectif des assises d’avant le 26 janvier prochain. « L’essentiel de ce qui nous rassemble aujourd’hui, c’est le rassemblement des enfants d’Houphouët-Boigny pour la stabilité et la paix. Donc, tracer les sillons du développement dans notre pays, c’est ce qui est essentiel», a-t-il dit. Avant d’engager les militants et sympathisants des partis membres du RHDP de la région de la Marahoué à participer massivement au congrès constitutif du parti prévu le 26 janvier à Abidjan.

Guillaume Kouamé, Correspondant régional

Guillaume KOUAMÉ

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte