Politique nationale: Ce qui s'est passé entre Affi N’guessan (président du Fpi) et Ahoua N’doli (Rhdp unifié) dans le Moronou

. Des généraux aux côtés de l'Ige
Théophile Ahoua N'doli et Pascal Affi N'guessan donnent un signal fort de fraternité au delà de leurs divergences politiques

L’un est président du Front populaire ivoirien, député de ce parti, élu récemment encore président du Conseil régional du Moronou. L’autre est Inspecteur général d’Etat (Ige), haut cadre du Pdci-Rda, partisan parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), en création. Politique, ils n’ont absolument rien en commun. Mais, au plan local, ils ont tout à gagner, à fédérer leurs énergies pour le développement de leur région et le bien-être de leur population. C’est ce signal fort que l’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’guessan, et l’Ige Théophile Ahoua N’doli ont donné ce week-end à Bongouanou, leur ville natale. Les deux personnalités ont réussi le pari de mettre de côté tous les égos d’hommes politiques pour traduire leur fraternité l’une à l’autre et envisager l’avenir de leur région ensemble.

Pascal Affi N’guessan a, en effet, fait le déplacement au domicile de l’Ige, le vendredi 18 janvier 2019, avec tous les membres du Conseil régional qu’il préside, pour saluer le haut cadre du Moronou. C’est les bras bien ouverts, et avec beaucoup de chaleur que l’ancien directeur du cabinet du Vice-président de la République a accueilli cette démarche fraternelle. Les deux personnalités ont eu à échanger, dans la convivialité, de la vie de leur région avant de se séparer sous de bons auspices pour le bien-être du Moronou.

Un acte fort de décrispation politique au bénéfice du développement que Pascal Affi N’guessan et Ahoua N’doli ont posé, la veille de la cérémonie de présentation des vœux, qui a réuni toutes les autorités politiques, administratives et traditionnelles du Moronou autour de l’Ige. L’homme d’Etat a saisi cette tribune pour appeler les enfants de sa région à se resserrer les rangs pour entrevoir le meilleur pour leurs parents. « Cette année 2019, comme les années précédentes, nous aurons à relever les défis du développement, de la lutte contre la pauvreté et de la lutte pour l’émergence de notre région. Je veux, à cet effet, saisir l’occasion pour m’adresser en particulier aux élus politiques, aux cadres et aux populations du Moronou, et vous dire que, quel que soient les bords politiques, les convictions religieuses et le rang social, nous sommes condamnées à nous unir afin de relever les défis du développement. Car, comme le dit l’adage : ‘’l’union fait la force’’ ».

L’Ige a invité, spécialement, la jeunesse du Moronou, à saisir ce message pour s’unir davantage et à se mettre résolument au travail. De fait, souligne-t-il, « plus que toute autre exigence, nous sommes condamnés par le destin à vivre ensemble, à rêver et à envisager ensemble l’avenir du Moronou, car personne ne le fera à notre place ». Aussi, appelle-t-il à tourner les pages des incompréhensions internes et à ouvrir, pour cette année 2019, celles de la vraie fraternité, de la justice et du travail se réconciliant et se pardonnant avec sincérité.

Soulignons que cette cérémonie s’est déroulée en présence de hauts cadres du Moronou dont les généraux Nicolas Kouakou et Ehoussou Aka de la gendarmerie, et le contre-amiral Ange Bernard Kessi Kouamé de la Marine, Procureur du tribunal militaire d’Abidjan, qui ont tenu à être aux côtés de l'Ige.

F.D.BONY

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte