Assemblée nationale : Le plan secret du pouvoir que Guillaume Soro a déjoué, Mariam Traoré et des députés Rhdp fondent en larmes


Mariam Traoré et des députés du Rhdp ont eu du mal à retenir les larmes, ne croyant pas que Guillaume Soro irait si loin

En admettant de quitter la présidence de l'Assemblée nationale sous la pression du président de la République, Guillaume Soro aura éviter de tomber dans un piège comme le révèle un député de l'ex-groupe parlementaire du Rdr qui a décidé de le rejoindre bientôt.

Partira, partira pas ? C’était les questions qui étaient sur les lèvres de tous les observateurs attentifs de la situation politique en Côte d’Ivoire à l’annonce de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale du vendredi 8 février 2019 convoquée par son président d’alors. Au sein du Rdr, formation politique dont était issu Guillaume Soro, les élus au Parlement étaient bien préparés à toutes les éventualités. Avec le soutien de l’Exécutif.

En effet, l’on s’attendait à ce que l’ex-chef du Parlement ivoirien s’accroche au perchoir. Ce qui aurait pour conséquence de créer un sérieux bras de fer entre l’Exécutif et lui. Guillaume Soro pouvait invoquer, en effet, une intrusion anti-constitutionnelle de l’Exécutif au Parlement pour refuser de céder son fauteuil tel que lui a exigé le président de la République, Alassane Ouattara. Cette option aurait été très fâcheuse pour la cohésion au sommet de l’Etat, et les députés du Rdr élargis à l’ensemble des élus du tout nouveau parti unifié, le R4assemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), n’étaient pas prêts à accepter cet affront.

Ces élus, lâche l’un des leurs, proche désormais du président démissionnaire, nous en fait la confidence, étaient très préparés à faire passer un quart d’heure inoubliable à Guillaume Soro et à ses soutiens au sein de l’Hémicycle. « Les gens étaient prêts à faire palabresur . Si on rentrait dans la logique de la confrontation, ça allait être terrible. Tout le périmètre de l’Assemblée nationale était bouclé par des cargos. Ils ont même sorti des chars, et les forces de l’ordre ont été préparés. Nos camarades étaient dans une logique d’affrontement. Des députés ont été préparés pour engager les hostilités… », révèle notre interlocuteur.

Selon ce confident, quand il s’est présenté à l’Hémicycle pour rendre sa démission, Guillaume Soro a déjoué tous les plans de ses adversaires déterminés à le cueillir sur toute autre option. « Il a retourné la situation en sa faveur. Il a déjoué tous les plans conçus pour l’éliminer », poursuit le parlementaire, acquis à la cause de l’ex-président de l’Assemblée nationale, qui s’appesantit sur les larmes versées par des députés du Rdr ou du nouveau groupe parlementaire du Rhdp. Notamment la bouillante élue de Tengrela, Mariam Traoré, qui n’a pas pu se retenir. « Les gens ne pensaient pas qu’il allait aller si loin. Elles ont pensé que c’était un jeu. Oulaï Madeleine a ‘’gâté’’ l’Assemblée nationale. Elle ne pouvait plus retenir ses larmes. Comme il n’est pas rentré dans leur jeu, ils ont tous compris que c’était vraiment sérieux », clame triomphale, le député pour qui une nouvelle page commence avec un Guillaume Soro bientôt engagé pour des challenges futurs.

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte