Crise au Fpi Le Pdci plaide le cas Affi chez Gbagbo


Le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, veut réunifier le Fpi pour donner plus d'élan à sa nouvelle plateforme

Dans son idée de mettre en place «bientôt» une nouvelle plateforme des partis politiques qui «partagent la vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée», le Pdci-Rda, à travers son président Henri Konan Bédié, voit grand. Le parti septuagénaire ne veut pas d'un Front populaire ivoirien (Fpi) coupé en deux mais d'un parti en une seule entité.

C'est dans ce sens qu'une mission de bons offices sera menée chez le fondateur du parti, l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, actuellement en liberté «sous conditions» dans le sud de la Belgique. L'information a été donnée, lundi 18 février 2019, par le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Maurice Kacou Guikahué, au cours d'une rencontre avec ses ''parents'' à Sakua dans le canton Paccolo, dans la sous-préfecture de Gagnoa.

«Indépendamment des messages que nous allons donner à Gbagbo, nous allons lui dire de recevoir son jeune frère Affi N'Guessan. Ils vont faire la paix pour que tout le Fpi soit un, pour que tous les Ivoiriens se rassemblent pour sauver notre pays. Si on ne fait pas ça, nous, on ne va plus exister», a informé le n°2 du Pdci-Rda. «Au moment où je vous parle, nous parlons avec toutes les branches du Fpi, que ce soit Fpi-Affi N'guessan ou Fpi-Sangaré, nous parlons avec tout le monde», a-t-il ajouté.

Depuis 2014, deux tendances s’affrontent au Fpi pour la direction du parti et pour déterminer la stratégie à adopter face au pouvoir en place.

Le président Henri Konan Bédié, dans une récente interview à ''Le Nouveau Réveil», a annoncé la mise en place de cette plateforme depuis quelques mois. Selon lui, les négociations se poursuivaient et avançaient normalement quand elles ont été retardées par les décès successifs dans les différentes branches de leurs «futurs alliés». «Bientôt, verra le jour la plateforme des partis politiques qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire, Etat de droit, et de paix. Ce sera une plateforme des plus élargies», avait précisé M. Bédié.
Il faut noter que Jean Louis Billon pourrait effectuer un voyage en Belgique au nom du Pdci-Rda, pour y rencontrer l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, libéré le 1er février dernier par la Cour pénale internationale (Cpi) après quasiment huit ans de détention à la Haye, pour crimes contre l’humanité lors de la crise post-électorale de 2011. Selon le média français la Lettre du Continent, Jean Louis Billon, secrétaire exécutif du Pdci-Rda chargé de la communication et de la propagande, serait l’émissaire du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié auprès de Laurent Gbagbo en vue de la mise sur pied de la plateforme de l’opposition. Information tout aussi confirmée par le ministre Guikahué. «Le Pdci a décidé d'aller saluer Gbagbo en Belgique pour discuter avec lui parce qu'on pense que le président Bédié peut régler les problèmes», a-t-il déclaré.

Cyrille DJEDJED

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte