Côte d'Ivoire

Ministère des Affaires Politiques : Amadou Soumahoro passe la main à Cissé Bacongo

Cissé Bacongo : « Je suis parti, je suis revenu, c’est une grâce »
Amadou Soumahoro : « J’espère que mon frère Bacongo connaitra un grand bonheur comme je le vis aujourd’hui »
Cissé Bacongo (à gauche) a reçu les documents de son ministère des mains de son prédécesseur Amadou Soumahoro

Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale et ex-ministre des Affaires Politiques, a passé la main à Cissé Ibrahim Bacongo, le nouveau ministre des Affaires Politiques, le jeudi 14 mars 2019, lors d’une cérémonie présidée par le secrétaire général de la présidence de la République, Patrick Achi, au Plateau.

Amadou Soumahoro a cédé, le jeudi 14 mars 2019, les clés du ministère des Affaires Politiques à Cissé Ibrahim Bacongo. La passation de charges a eu lieu au sein même dudit ministère, au Plateau, en présence du secrétaire général de la présidence de la République, Patrick Achi. C’est ce dernier qui a planté le décor. « Nous sommes réunis ce jour à l’occasion de la cérémonie de passation de charges entre le ministre auprès du président de la République chargé des Affaires Politiques sortant, et le ministre entrant. C’est naturellement un grand honneur qui m’est fait de présider cette cérémonie en tant que secrétaire général de la présidence de la République, mais surtout en tant que frère de ces deux personnalités. », a dit Patrick Achi, avant de féliciter Amadou Soumahoro pour son élection en tant que présent de l’Assemblée nationale.

A l’endroit du ministre rentrant, Cissé Ibrahim Bacongo, il a souligné qu’il n’a « aucun doute que sa sagesse, son expérience sauront prévaloir pour marcher » dans les pas du ministre sortant, Amadou Soumahoro, désormais chef du parlement ivoirien. Il a saisi cette occasion pour traduire toute son « admiration » à Bacongo.

Pour sa part, Amadou Soumahoro a remercié Patrick Achi pour sa « grande disponibilité » et son « sens élevé du devoir ». Il a rappelé qu’après avoir été nommé « ministre auprès du président de la République chargé des affaires politiques, c’est mon frère Patrick Achi qui m’a accompagné et qui a présidé à la passation des charges entre le président Ahoussou Jeannot et moi-même. Et là, le même préside aujourd’hui la passation de charges entre mon frère Bacongo et moi-même. Il n’y pas de hasard chez Dieu. Et j’espère que mon frère Bacongo connaitra un grand bonheur comme je le vis aujourd’hui. ». Il a par la suite remis des documents à son successeur.

Le ministre des Affaires Politiques rentrant, Cissé Bacongo, a saisi l’occasion pour remercier le président de la République et le Premier Ministre pour la confiance à lui renouvelée, en le rappelant dans le gouvernement, avant de dire des mots gentils à l’endroit de Patrick Achi. « Je sais que partir du gouvernement est une épreuve, mais revenir au gouvernement en est une autre. C’est aussi une épreuve…Je dis mille fois merci parce qu’il n’est pas donné à beaucoup qui sont partis du gouvernement de revenir. Patrick Achi est parti, il est revenu. Je suis parti, je suis revenu. C’est une grâce. », a-t-il dit en substance.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte