Abidjan

Installation du Conseil municipal du Plateau : « Que le Pdci choisisse un candidat autre qu’Ehouo», prévient une source


23/03/2019
Installation du Conseil municipal du Plateau : « Que le Pdci choisisse un candidat autre qu’Ehouo», prévient une source
Ehouo Jacques pourrait être élu maire du Plateau, ce samedi ?

C’est ce samedi 23 mars 2019 que la cérémonie d’installation effective du Conseil municipal du Plateau est prévue. Au sein des Conseillers issus du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) majoritaires, c’est le doute. Pour l’autorité de tutelle, ce sera tout sauf Ehouo Jacques, inculpé par la justice ivoirienne pour une affaire de malversation portant sur un montant de 10 milliards de F Cfa.

D’ailleurs une source proche du dossier se veut formelle. « Le sort des grands acteurs du système Bendjo est scellé. Ehouo Jacques ne peut pas diriger la mairie avec de telles casseroles. Et au cours de son audition, il a reconnu les faits avant d’être inculpé. Que le Pdci choisisse un Conseiller autre qu’Ehouo», a dit en substance, une source proche du dossier, avec qui nous avons échangé, le vendredi 22 mars 2019.

Si ces informations se confirment, ce samedi sera certainement la plus difficile journée de la jeune carrière politique d’Ehouo Jacques dit Jacques Bauer. Et pour cause, son projet de se faire élire maire du Plateau, après la rude bataille pour l’élection du samedi 13 octobre 2018 pourrait tomber à l’eau.

Car, si on s’en tient aux nouvelles en provenance du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, « il n’y aura pas de transaction possible avec les principes de loi et de bonne gouvernance ».

C’est d’ailleurs pour cela que le premier responsable du département ministériel, Sidiki Diakité, s’est voulu clair et ferme à la fois, rapportent plusieurs sources, à l’occasion de la rencontre de clarification qu’il a tenue, le mardi 19 mars 2019, à son cabinet au Plateau, avec la quasi-totalité des membres du Conseil municipal du Plateau.

Selon les indiscrétions de quelques Conseillers, avec qui nous avons pris langue, et on peut dire que ce n’est plus un secret, le ministre Diakité Sidiki a signifié que les conseillers pouvaient élire le maire qu’ils souhaitaient, à l’exception de tout membre du Conseil indexé par l’administration et poursuivi par la justice pour détournements de deniers publics dans les doubles plaintes du ministère public contre Noël Akossi Bendjo et Ehouo Jacques Gabriel.

 

Hervé KPODION

Hervé Kpodion

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome