En meeting à Oumé

Koua Justin : « Gbagbo nous demande d'oublier le passé »


Koua Justin a galvanisé les militants d'Oumé en vue de la reconquête du pouvoir en 2020 avec Laurent Gbagbo

Le président de la jeunesse d'Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Jeds), plateforme de l'opposition, Koua Justin, était, samedi 23 mars 2019 à Oumé, à la rencontre des militants du Front populaire ivoirien (Fpi).

Cet inconditionnel de la branche « Gbagbo ou rien » (Gor) y séjournait dans le cadre d'une journée du militant et d'investiture du bureau fédéral d'Oumé. Il en a profité pour remobiliser les troupes en vue de la présidentielle de 2020. M. Koua, secrétaire général adjoint du Fpi- camp Sangaré, invité spécial de la fédération d'Oumé, a passé le message de son mentor, l'ex-chef d’État Laurent Gbagbo qui réside en Belgique après sa libération conditionnelle par la Cour pénale internationale (Cpi).

« Allez-y partout dire à nos parents du nord, du centre, de l'est qui vivent avec vous ici que le président  Gbagbo nous demande de vivre en frères. Il nous demande d'oublier le passé, que personne ne veuille se venger de personne. Donnons-nous la main, embrassons-nous. C'est ensemble que nous allons bâtir la nation ivoirienne. La nation que le président Gbagbo à aspire bâtir n'est pas une superposition d'ethnies ou de communautés, mais une fusion de toutes les ethnies et de toutes les communautés pour avoir un grand tout, une société homogène. En 2020, le plus grand projet du président sera de faire des Ivoiriens un seul peuple », a partagé Koua Justin. Pour lui, les ambitions de l'ancien chef de l’État ne pourront prendre forme que si les militants du Fpi à Oumé se mettent au travail.

Concernant la situation sociopolitique, le président de la Jeds a indiqué que « la Côte d'Ivoire est agonisante » car « infectée de toutes sortes de maux ». M. Koua   en veut pour preuves : l'école qui est «sinistrée», des enseignants «torturés et arrêtés». Il a déploré le fait que les populations «étouffent» sous le poids de la dette avant de s'attaquer aux réformes du gouvernement dans le secteur de la santé. « Le régime est dans les bricolages », a critiqué M. Koua.

Venance KOKORA

Venance Kokora

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte