Cohésion sociale et développement, Frédéric Ozoukou, Député Pdci de Niambézaria : « On peut être Pdci, Rdr et Fpi et être frères, l’important, c’est nos parents »


Il était sur tous les fronts dans sa région.....

Dans la région du Loh-Djiboua, il en impose par son leadership. Le député de Goudouko-Niambézaria le démontre chaque jour par ses actions et les sollicitudes dont il fait preuve auprès des siens. En témoigne cette journée du samedi 13 avril 2019 au cours de laquelle il aura changé 4 fois d’uniforme pour répondre aux appels des populations çà et là. A ces populations, qui lui ont envoyé un signal fort, il a partagé sa vision de la politique.

 

Frédéric Ozoukou a sa vision de la politique qu’il aurait bien voulu que tous les fils de sa localité, de son département, voire de sa région épouse. Le Député de Gougouko-Niambézaria exclut toutes formes de cloisonnement dans les rapports individuels qui hypothèque le développement à la base et le bien-être des siens. Le samedi 13 avril dernier, en répondant à l’appel de l’Association des ressortissants de Niambézaria à Divo (ARENID), l’élu de la nation a traduit tout son attachement à la cohésion et à l’unité fraternelle constructive en lieu et place de la politique dans la division. « Evitons de ne parler que politique. Ça ne sert à rien. On peut être Pdci, Rdr et Fpi et être frères. Où est le problème ? Au contraire, si tu es Pdci, l’autre est Fpi, et l’autre est Rdr, ensemble vous aidez le village. (…) L’important, c’est nos parents. Comment les aider ? »

Le député saluait, en effet, l’union fraternelle réussie par les ressortissants de Lakota, et en particulier de la sous-préfecture de Niambézaria pour penser au développement de leur localité. Il exhorte tous les fils de cette circonscription dont il est l’élu, à se sentir concernés par le bien-être des leurs. « Qu’on soit à Abidjan, à Divo où même en France, que notre mission soit le développement du village. On doit avoir çà à l’esprit ». L’honorable Ozoukou déplore que toutes les sollicitations et les charges reposent sur les épaules d’une seule personne qui se trouve parfois combattue dès qu’elle affiche des ambitions comme ça a été son cas par le passé. « Moi, j’en ai été victime. Certains leaders ont commencé à me combattre, parce qu’ils voulaient être leader du village. C’est pitoyable », relate l’universitaire et pharmacien-biologiste qui rappelle les initiatives prises en son temps qui avaient commencé à donner de la visibilité à sa région.

Anecdote avec feu Boga Doudou

Dr Ozoukou a tenu à partager une anecdote du temps de feu Emile Boga Doudou, ancien ministre de l’Intérieur. « Emile (feu Boga Doudou) était Fpi pur et dur, moi je suis Pdci pur et dur. Je ne changerai jamais. Emile me dit : ‘’Tu es trop intelligent, viens au Fpi’’. Je lui ai répondu : ‘’Un jour, tu ne seras plus ministre, et moi je vais te remplacer. S’il n’y en a plus de l’autre côté là-bas, qui sera là après ? Personne, et ça, c’est la vérité », souligne l’actuel Coordonnateur régional du Pdci-Rda dans le Loh-Djiboua, qui note le vide dans la zone du Loh. « Aujourd’hui, on se comprend bien, on n’a plus rien. C’est pitoyable ! C’est le moment de nous retrouver pour bâtir Lakota, pour bâtir Niambézaria. Tu peux être ami de Bédié, Gbagbo ou Ouattara, c’est très bien, on est fier de toi. Mais, tu as apporté quoi en étant ami à un tel à Niambézaria ou à Goudouko ou à un tel endroit. Tu n’apportes rien, tu manges seul avec eux et après tu viens pour dire faisons la politique comme cela. Tu trahis le peuple », déplore le parlementaire, qui appelle à oublier tout ce qui a pu se passer pour bâtir et consolider la cohésion fraternelle « d’aider nos parents ». En ce qui me concerne, je suis totalement disponible. Partout où on m’appelle, ce que je peux faire, je le fais et je le ferai. Vous pouvez compter sur moi. Je suis à votre disposition ».

« La région et la nation ont besoin de vous »

Avant qu’il ne prenne la parole, c’est un véritable hommage que les membres de l’Association des ressortissants de Niambézaria à Divo (ARENID), par leur président, Philippe Dakoury où ils se sont mobilisés.

 

Dr Ozoukou à Gragbagodélilié

..... comme ici, à Gragbagodélilié aux côtés du ministre Zakpa Komenan, pour la sortie de la Coordination des mutuelles du Canton Diéko

Celui-ci a justifié le choix de leur élu pour parrainer la 2ème édition de la fête de retrouvailles à laquelle il a été convié. Puis d’ajouter : « Nous, vos parents résidant à Divo, nous vous disons : Honorable, vous êtes un homme, prenez le milieu qui vous entoure en main. Eveillez la conscience de vos pairs, car la région et la nation ont besoin de vous et de vos services. Vous êtes le flambeau de la région. Nous en sommes fiers, et nous vous soutiendrons sans réserve partout ou besoin sera ». Ce signal prophétique, le leader de l’Arenid le justifie en retraçant l’histoire du député. « Vous êtes un homme de valeur, un homme complet, complet sur trois plan. A savoir, régional, politique et santé. Chaque politicien a son histoire. Le cahier d’or de ces régions, c’est vous qui l’avez ouvert pour la première fois. Pour l’ouvrir et graver votre nom à la première page, vous n’avez pas eu peur de la ‘’rosée’’. Vous avez bravé des adversités et vous avez atteint l’objectif visé. C’est-à-dire la députation. C’est l’œuvre d’un fils digne, courageux et intrépide… ». De bonnes raisons pour saluer le député des deux régions de Tigrou et de Goudouko qui forme la Sous-préfecture de Niambézaria, la plus grande du département de Lakota.

Notons qu’avant cette rencontre, Dr Ozoukou a été sur plusieurs fronts dont la présence et le soutien au mariage de partisans à la mairie, la participation à Gragbagodélilié à la fête d’investiture de la Coordination des mutuelles du Canton Diéko, puis le parrainage dans la soirée de la Mutuelle des jeunes Baoulé de Lakota (Mujebal)

Félix D.BONY

Envoyé spécial

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte