Présidentielle 2020 : Le PDCI-RDA affûte ses armes dans le département d’Agboville


Quelques militants du PDCI-RDA réunis autour des nouveaux délégués après la passation des charges

La reconquête du pouvoir d'Etat demeure une préoccupation majeure pour le parti d'Henri Konan Bedié. Pour atteindre cet objectif obsessionnel, l'ancien président de la République vient d'opérer un changement dans la gestion de son parti à Agboville. Pour sa légendaire fidélité au Parti, le délégué départemental d'Agboville 1, Sotchy Aké M'bo Frédéric, le gardien du temple à Agboville a été nommé vice-président du Pdci-rda.

L'ancien maire de la commune de l'Agnéby a tenu le parti de main de brave depuis 1996. Bien qu'ayant perdu la gestion de la commune en 2001, Aké M'bo a courageusement gardé la ferveur militante face aux chantages des divers partis politiques. Une loyauté payante pour laquelle les militants et militantes d'Agboville ont manifesté leur reconnaissance au Sphinx de Daoukro, le samedi 13 avril 2019, dans l'auditorium de la radio locale.

Le désormais très proche collaborateur de Henri Konan Bédié a saisi l'occasion pour faire revivre le 73ème anniversaire du parti célébré, le mardi 9 avril 2019, à la maison du parti à Abidjan-Cocody. Il a donné les temps forts de cet événement duquel ont été exemptés les traceurs et les ''renés''. Parlant de Daniel Kablan Duncan, fondateur du mouvement PDCI Renaissance et ses coéquipiers ainsi que Kobenan Kouassi Adjoumani, père de ''sur les traces d'Houphouët Boigny'', considérés comme des meneurs de bourrasques contre le parti, le vice-président du Pdci-rda a fustigé leur insolite ingratitude. Avant d'appeler les militants d'Agboville à rester sourds et imperturbables face à leurs cris. Considérant qu'ils ont choisi une voie sans issue.

La cérémonie s'est étendue à l'installation et la passation des charges entre le délégué départemental sortant, Sotchy Aké M'bo et Yavo François d'une part, et Ohou Boni Faustin d'autre part. Ces deux auront la gestion en ce qui les concerne d'un péricarde bien défini. Yavo François s'adjuge la délégation d'Agboville 1 composée de la cité et des villages qui constituent la commune. Ohou Boni Faustin devra assurer la gestion de la délégation 2 faite des sous-préfectures d'Agboville et de Loviguié.

Les documents justificatifs des vingt-trois ans de gestion de la délégation dont le discipline de feu Nicolas Kouandi Angba, ancien ministre du Commerce de Félix Houphouët Boigny a été l'objet de passation des charges sous l'œil avisé de Lasme Mélèdje, inspecteur du parti, dépêché pour la circonstance. L'émissaire de Maurice Kakou Guikahué a invité les secrétaires de section et les militants à demeurer mobilisés et convaincus du combat mené par Bédié en vue de la reconquête du pouvoir d'Etat par la voie salutaire des urnes.

Pour les deux nouveaux préfets du parti, l'heure n'est plus aux discours creux. Il est impératif de passer à l'action pour remobiliser les anciens militants et aussi mobiliser de nouvelles adhésions. En tout cas, Ohou Faustin et son homologue n'entendent pas dormir sur leurs lauriers. « On ne peut vivre sans nuire. Mais tâchons de nuire le moins. » Un dicton du père fondateur de la Côte d'Ivoire moderne, lancé comme une pierre par Yavo François dans le jardin des militants dissidents. Estimant que tous ceux qui ont fauté vis à vis du parti qui représente le cœur de l'éburnie restent des problématiques qu'il convient de régler au cas par cas.

Pour consolider les bases, les délégués Yavo et Ohou envisagent mettre sur pied le collectif des délégués. Cette plateforme aura la tâche d'assurer la formation des militants, gage de la vitalité du parti sur les rives de l'Agnéby. Puis d'ajouter qu'au stade actuel de la vie politique ivoirienne, il faut éviter d'être des militants à condition et assumer son militantisme avec conviction. « Évitons d'être des militants à condition et soyons des militants de conviction. Ne laissons pas nos ventres prendre la place de notre cerveau comme l'ont malheureusement montré tous ceux qui grâce à Bédié ont été révélés au grand jour », ont planté les délégués départementaux d'Agboville 1 et 2.

Pour terminer, Aké M'bo a conseillé qu'il est plus digne de rester et dormir dans sa case plutôt que de déménager dans le duplex du voisin pour n'avoir qu'à dormir dans le magasin du sous-sol. Gageant que les transfuges du Pdci-rda ne seront rien au RHDP.

Célestin KOUAME

(Région de l'Agneby-Tiassa et de la Mé)

Celestin KOUAMÉ

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte