Présidentielle : « 2020 est calé, géré, bouclé, mais la clé se trouve avec Soro», déclare Marc Ouattara (Pdt de Uds)


Présidentielle : « 2020 est calé, géré, bouclé, mais la clé se trouve avec Soro», déclare Marc Ouattara (Pdt de Uds)
Les responsables d’Uds ont partagé leur confiance en une victoire de Soro en 2020

Un nouveau parti politique fera prochainement son entrée dans la sphère politique ivoirienne. Réunie en assemblée générale extraordinaire, le samedi 13 avril 2019, l’Union des soroistes (Uds), par la voix de son président, Marc Ouattara, a annoncé sa constitution prochaine en parti politique. Cela, conformément à la requête des gouverneurs de régions et superviseurs de départements du mouvement investis ce jour.

« L’Union des soroistes est un mouvement légal inscrit au ministère de l’Intérieur sous le numéro 053, il n’y a qu’à faire un pas pour passer au parti politique. Vous me l’avez demandé, l’Union des soroistes sera un parti politique », a appris M. Ouattara. Il a appelé les militants et les représentants du mouvement, à ratisser toutes les régions du pays, à l’instar de Guillaume Soro lui-même, en prélude à la présidentielle de 2020. Bien qu’il se soit montré confiant quant à l’issue du scrutin, le président d’Uds a reconnu la difficulté de la tâche.

Car, a t-il indiqué, cette élection du député de Ferkessédougou à la présidentielle constituera le passage d’une Côte d’Ivoire sinistrée par les récentes crises et les querelles internes, à la construction d’une nation réconciliée et prospère. « Cette crise politique que nous vivons, marque la fin de la Côte d’Ivoire présente, et la naissance d’une nouvelle. Une Côte d’Ivoire ancienne a du mal à mourir et une Côte d’Ivoire nouvelle avec Guillaume Soro a du mal à naître », a-t-il imagé.

Puis l’orateur de répondre aux adversaires politiques de Guillaume Soro, en l’occurrence le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui avait récemment assuré de sa victoire en 2020.  « A tous ceux qui disent que l’élection présidentielle de 2020 est bouclée, je dis que c’est un manque de respect pour le peuple. (…) S’ils ont verrouillé, c’est le peuple qui va déverrouiller. Vous êtes la clé de notre avenir », a-t-il répliqué, sans toutefois manquer de justifier le choix de Guillaume Soro pour accéder à la magistrature suprême en octobre 2020. A l’entendre, l’ancien président de l’Assemblée nationale se présente comme celui qui répondra aux attentes des populations tant au niveau social qu’économique.

« Le Pdci, le Rhdp, le Fpi, l’Uds, ce n’est pas le sujet. Le sujet de l’élection présidentielle de 2020, c’est la Côte d’Ivoire. Et c’est pourquoi, après octobre 2010, j’ai été le premier à dire à la face du monde, que Guillaume Kigbafori Soro sera candidat à l’élection présidentielle de 2020. Et nous allons gagner. Il sera le candidat pour dire la vérité sur la réalité des Ivoiriens, pour servir la Côte d’Ivoire. Il ne sera pas le candidat des compromis bancals. Guillaume Soro vient de suffisamment loin pour dire ce qu’il veut. Il dit ce qu’il pense et il pense ce qu’il dit. Il dit ce qu’il va faire et il fait ce qu’il dit », a t-il martelé.

Représentant Me Affoussiata Bamba-Lamine, Dr Koné s’est accordé avec le président du mouvement, sur la nécessité pour les militants, en particulier les nouveaux majeurs, de se mobiliser pour l’échéance électorale de 2020, en se faisant notamment enrôler sur les listes électorales, le moment venu. Ces derniers étant, dans leur quasi-totalité, acquis à Guillaume Soro, selon lui. « Vous ne trouverez aucun jeune accepter de faire voyage avec cette classe que nous voyons actuellement. Ils sont à leur apogée. Le match est bouclé. Comme ils l’ont dit, c’est géré, c’est calé, c’est bouclé. Mais la ministre me charge de vous dire : 2020 est calé, géré, bouclé, mais la clé se trouve avec Soro.La clé de 2020 se trouve avec Soro », s’est convaincu l’émissaire de l’ex ministre de la Communication.

Il a, par ailleurs, annoncé la poursuite des actions entamées par Guillaume Soro dans le nord. Celles-ci devraient toucher toutes les localités du pays. « C’est parce que vous vous êtes mal comportés, qu’il s’est retrouvé obligé d’assumer des dégâts que vous avez créés. Il a amené le président Gbagbo aux élections, il a assuré votre victoire en 2010. Il a été premier ministre pour gérer cette phase de transition, pour arriver à une stabilité. Il sera aussi à Séguéla, à Korhogo, à Bassam », a-t-il confié.

Alassane SANOU

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte