Après son courrier, la réponse des autorités burkinabé à Compaoré


Après son courrier, la réponse des autorités burkinabé à Compaoré
L'ex-président Burkinabè a écrit à Roch Marc Christian Kaboré, actuel président du Burkina Faso.

Blaise Compaoré ne s'y attendait pas forcément. L'ancien président du Burkina Faso a reçu une réponse à sa lettre dans laquelle il expliquait sa «disponibilité et son soutien dans le cadre de la continuité de l’État face à la situation de déchirure que traverse actuellement le Burkina». «M. Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, président du conseil des ministres, a pris acte de cette correspondance et de la disponibilité de M. Blaise Compaoré», rapporte une note signée du ministre burkinabè de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Dandjinou disponible sur le ''Faso.net''.

Depuis Abidjan, Compaoré a, en effet, décidé de réagir aux propos que l'actuel chef de l’État avait tenus sur ''Deutsche Welle'', lors d'un déplacement à Berlin, en février. Dans cette interview, Kaboré l'avait accusé d'entretenir des liens avec les groupes jihadistes qui attaquent le Burkina. Selon l'un de ses intimes, l'ancien homme fort de Ouaga ne «supporte pas» ces « graves allégations» qui l'ont «attristé». Il avait déjà réagi à des propos similaires de Kaboré dans un communiqué, en novembre 2017.

Dans sa correspondance, Blaise Compaoré constate que depuis 2016, le Burkina Faso est «en proie à des attaques terroristes meurtrières et récurrentes, endeuillant ainsi toute la Nation », souligne le texte. L’ex-chef d’Etat appelle à «la réconciliation des cœurs et des esprits de tous les Burkinabè sans exception et sans exclusion et, réaffirme sa disponibilité à soutenir toutes les initiatives en vue de la promotion de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de l’unité nationale». Il présente en outre ses « condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés (et) exprime sa solidarité au peuple burkinabè et salue le courage, le dévouement et l’esprit de sacrifice des forces de défense ».

Le président burkinabè Roch Kaboré a reçu le vendredi 12 avril 2019 cette correspondance de Blaise Compaoré datée du 29 mars 2019.

Le porte-parole du gouvernement révèle que M. Compaoré appelle à la réconciliation des cœurs et des esprits de tous les Burkinabè sans exception et sans exclusion. En réponse, le président Roch Marc Christian Kaboré, toujours selon le porte-parole du gouvernement, «a pris acte de cette correspondance et de la disponibilité de M. Blaise Compaoré».

L'ancien président du Burkina Faso est en exil en Côte d'Ivoire depuis sa chute en octobre 2014. Il a obtenu la nationalité ivoirienne après en avoir fait la demande. Le décret, signé par le président ivoirien Alassane Ouattara, est daté du 17 novembre 2014.

 

Cyrille DJEDJED

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte