En meeting à Anyama, samedi Alcide Djédjé aux détracteurs du Rhdp : « Tout ce qui les motive, c’est des querelles de personne »


Légende : Alcide Djédjé a dit ses vérités aux anciens alliés du Rhdp.

Le Congrès pour la consolidation de la République et le développement (Concorde) a désormais son bureau communal à Anyama. Le président du parti, Alcide Djédjé, a procédé, le samedi 20 avril 2019, à l’investiture de Siaka Traoré, délégué communal de Concorde d’Anyama, et des membres de son bureau, à la faveur d’une cérémonie organisée dans cette localité.

L’ex-collaborateur de Laurent Gbagbo a alors mis en mission les nouveaux représentants du parti à Anyama, en vue de mobiliser les militants de la localité en prélude aux prochaines échéances électorales, notamment la présidentielle de 2020. Il les a appelés à faire fi des critiques portées par les adversaires politiques sur le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui, à l’en croire, constitue la meilleure solution pour la Côte d’Ivoire. « Il y a des gens qui vont venir vous dire que maintenant, nous ne sommes plus Rhdp. Demandez-leur pourquoi ils étaient Rhdp hier. Tout ce qui les motive, c’est des querelles de personne », a indiqué Alcide Djédjé lors de cette double cérémonie d’investiture de la délégation communale et d’hommage au président du Rhdp, Alassane Ouattara.

Il a saisi l’occasion pour dire ses vérités aux anciens alliés de la coalition au pouvoir,notamment sur la question de l’alternance politique qui avait entachée l’union au sein de ladite coalition. « Il ne s’agit pas de dire : « je veux être président ». Tu veux être président pour faire quoi ? Alassane Ouattara est celui qui a le profil qu’il faut aujourd’hui, à cause de son background. Il inspire confiance. Ne vous laissez pas tromper par les uns et les autres. Ceux qui disent c’est leur tour, ce n’est pas une tontine. Qu’ils aillent apprendre, travailler, et puis quand ils vont inspirer confiance, nous allons aller les chercher », a lâché le président de Concorde.

Koné Largaton, vice-président de ce parti proche du Rhdp, s’est, lui aussi, convaincu de la justesse de la démarche de la coalition au pouvoir et de son président, Alassane Ouattara. Il a exhorté les militants d’Anyama et partant, les populations locales, à baser le choix des dirigeants sur les capacités des individus plutôt que sur un éventuel besoin de changement. « On ne vient pas au pouvoir pour venir au pouvoir. On ne remplace pas pour remplacer. Quand on remplace, la personne qui remplace, c’est qui ? Un homme qui a le réseau, qui maîtrise le monde. Alassane Ouattara, il maîtrise les réseaux du monde. L’ordre mondial a changé. Les idéologies n’existent plus. C’est l’idéologie du réalisme », a déclaré cet ex-membre de la galaxie pro-Gbagbo.

Egalement présent au meeting, le Secrétaire général du parti, Kouassi Ferdinand dit Watchard Kédjébo, n’a pas manqué de répondre aux détracteurs des mouvements proches du Rhdp, dont le sien. « Nous sommes au Rhdp par pure conviction. Ils étaient hier au Rhdp. Ils étaient même président d’une de nos prestigieuses institutions. A peine on a retiré la marmite, que ces personnes parlent. Je le dis, tout le monde peut parler sauf toi. Parce que tu n’as pas un passé glorieux », a-t-il fulminé. Puis d’appeler les populations à œuvrer à la victoire du Rhdp à la prochaine présidentielle. « Pour nous, il n’y a pas une autre option. Gagner est obligatoire. Nous sommes obligés et condamnés à gagner de la plus belle manière », a-t-il lancé.

 

Alassane SANOU

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte